Publié le 11 Nov 2016

Abraham Bloch : un Grand rabbin dans la Grande Guerre

ABLOCH3

Le 29 août 1914, au col d’Anozel, sur le front des Vosges, le Grand Rabbin Abraham Bloch, aumônier israélite et infirmier-brancardier volontaire, est tué par un éclat d’obus en portant un crucifix à un soldat catholique mourant qui l’a pris pour un prêtre.

Cet acte héroïque et cette mort exemplaire vont faire de lui un symbole de l’Union Sacrée de tous les Français face à la menace allemande.

Issu d’une famille alsacienne qui a opté pour la France en 1870, Abraham Bloch, diplômé du Séminaire Israélite de Paris, est d’abord rabbin à Remiremont en 1883.

Grand Rabbin d’Alger en 1897, à une époque où les journaux et les ligues anti-juives se déchaînent, il est confronté à la violence politique et à des drames personnels, et il est même victime d’une tentative d’assassinat.

De retour en métropole, il est nommé en 1908 Grand Rabbin de Lyon. En 1913, malgré son âge – 53 ans ! -, Abraham Bloch se porte volontaire comme aumônier israélite aux Armées.

La déclaration de guerre le ramène dans les Vosges et l’entraîne vers le destin hors du commun qui le mène au sacrifice suprême et à la gloire.

Le récit de sa mort, annoncée à sa veuve par un Père jésuite, est repris par les journaux français et étrangers, puis par des poètes et écrivains comme Maurice Barrès qui célèbrent le rabbin patriote et héroïque.

Très vite, l’histoire d’Abraham Bloch devient légende, puis mythe avec des célébrations officielles, des inaugurations de monuments, des hommages publics qui se succèdent tout au long du XXe siècle à Paris, à Lyon, à Alger.

© (source) | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer