Publié le 21 Sep 2016

La violente menace du Roi de Jordanie : « Israël doit accepter un État palestinien ou finira emporté par un océan de haine »

ONU-JORDANIE

Le roi de Jordanie Abdallah II a mis en garde mardi Israël à l’ONU qu’il ferait face à un « océan de haine » s’il n’acceptait pas un État palestinien.

« Aucune injustice n’a entraîné d’avantage de ressentiments que le refus d’un État palestinien », a dénoncé le dirigeant jordanien lors d’une allocution devant la 71e Assemblée générale des Nations Unies.

« Je le dis, la paix est une décision volontaire. Israël doit accepter un État palestinien ou il finira emporté par un océan de haine dans une région où règne le chaos », a-t-il mis en garde.

« En tant que Gardien des lieux saints musulmans de Jérusalem, je poursuivrais mes efforts pour protéger les attaques israéliennes menées contre les lieux saints chrétiens et musulmans de la Ville sainte de Jérusalem », a insisté le Roi Abdallah.

La Jordanie a condamné samedi le meurtre « barbare » d’un de ses ressortissants par les forces israéliennes à Jérusalem.

« L’assassinat par Israël d’un de nos martyrs est un meurtre barbare », a dénoncé le ministère jordanien des Affaires étrangères dans un communiqué.

La police israélienne a déclaré vendredi avoir abattu un citoyen jordanien qui aurait tenté de poignarder des policiers israéliens à l’extérieur de la Vieille ville à Jérusalem.

La Jordanie a signé en 1994 un traité de paix avec l’Etat hébreu qui garantissait ainsi sa frontière orientale. Il s’agissait du deuxième accord de paix avec un pays arabe voisin après celui de 1979 conclu avec l’Egypte.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer