Publié le 29 Sep 2016

Shimon Peres, figure paternelle de la politique israélienne

SHIMON-PERES-ARTICLE

L’ancien président israélien Shimon Peres est décédé mercredi matin des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Agé de 93 ans, M. Peres était le dernier homme politique encore en vie de la génération fondatrice de l’Etat d’Israël. Au cours de son existence, il a joué différents rôles à des périodes décisives de l’histoire de l’Etat hébreu, fondé en 1948. Son histoire personnelle est étroitement liée à celle du développement d’Israël en tant qu’Etat.

M. Peres est né sous le nom de Szymon Perski en 1923, dans un bourg polonais qui porte actuellement le nom de Vishnyeva, au Bélarus. En 1934, il a émigré avec sa famille vers Israël, encore appelé Palestine à l’époque.

Au cours de sa carrière politique de près de 70 ans, M. Peres s’est vu confier presque tous les rôles de la scène politique, dont celui de président, deux mandats de Premier ministre et des postes de ministre des Affaires étrangères, ministre de la Défense, ministre des Finances, président du parti travailliste et chef de l’opposition au parlement.

Son dernier mandat politique a pris fin il y a deux ans lorsqu’il a démissionné de ses fonctions de président, rôle principalement honorifique.

En 1994, M. Peres a remporté le prix Nobel de la paix avec le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le dirigeant palestinien Yasser Arafat pour avoir conclu des accords en vue de l’établissement d’une paix durable entre Israéliens et Palestiniens.

Après l’AVC de M. Peres, son biographe Michael Bar Zohar a déclaré sur la chaîne de télévision israélienne Channel 10 que l’ancien dirigeant était « comme un phénix. Il a chuté 20 fois et s’est relevé à chaque fois pour se réinventer ».

Bien que M. Peres ait l’image d’être un défenseur de la paix qui a soutenu la recherche de compromis avec les Palestiniens en vue de parvenir à la paix, il est également reconnu pour avoir développé la puissance militaire du pays au cours des premières années de son mandat en tant que ministre israélien de la Défense.

Après avoir remporté le prix Nobel de la paix, M. Peres est devenu très populaire à l’étranger. Ses idées en faveur de la paix régionale ont été considérées comme innovantes et elles ont constitué une source d’inspiration. Cependant, M. Peres a toujours souffert d’un manque de reconnaissance de la part du peuple israélien.

Tout au long de sa carrière, l’ancien président a pris de nombreuses mesures politiques controversées qui ont terni son image aux yeux du public israélien.

Son ancienne collègue et députée du parlement israélien, Colette Avital, a déclaré sur Channel 10 après l’hospitalisation de M. Peres que les Israéliens « lui doivent beaucoup ». « Il est l’un des plus grands hommes politiques de notre génération ».

Pour le public israélien, la perte de M. Peres est celle d’une figure paternelle que beaucoup admiraient. Ces dernières années, il avait fait porter sa voix modérée au-dessus des petites politiques qui caractérisaient autrefois le discours politique israélien.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer