Publié le 29 Sep 2016

Copé règle ses comptes avec Fillon et Sarkozy : le député et ses proches dénoncent des attaques à caractère antisémite

COPE-ANTISEMITISME

Le député-maire Jean-François Copé a dénoncé jeudi des attaques à caractère antisémite de la part de ses adversaires, François Fillon et Nicolas Sarkozy, candidats déclarés aux primaires du parti Les Républicains.

« J’ai compris qu’il y avait un alignement d’intérêts entre des écuries différentes. J’apparaissais pour chacun d’eux comme le coupable idéal, l’alibi parfait [dans l’affaire Bygmalion] », a déploré le maire de Meaux dans un long entretien accordé au journal Le Monde. En septembre 2015, Jean-François Copé avait bénéficié d’un non-lieu dans l’affaire des fausses factures de l’UMP.

Selon un de ses proches, Jérôme Lavrilleux, mis en examen dans l’affaire, les origines juives de Jean-François Copé ont été subtilement exploitées par ses adversaires pour nuire à son image. « Avec sa tête de juif amoureux de Ziad Takieddine, qui aime bien vivre, il a la tête de l’emploi. Copé, ça arrangeait tout le monde », a-t-il laché.

« Un jour, une femme a sauvé ma famille dans une rafle, je vis avec ça. Je consacre ma vie à me préparer », a insisté M. Copé.

En 2012, François Fillon s’en était pris aux origines juives de M. Copé.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer