Publié le 29 Juil 2016

« Watching the Moon at Night », un documentaire censuré : quand donner la parole aux victimes du terrorisme islamiste radical dérange

WATCH-DOC

« Watching the Moon at Night » est un passionnant et poignant documentaire des plus actuels sur le terrorisme et l’antisémitisme et l’Islam radical. Les réalisateurs suédois, Joanna Helander et Bo Persson donnent la parole aux victimes, aux familles des victimes et montrent des actes terroristes contemporains au travers de leurs témoignages.

Watching the Moon at Night – Trailer +k from Kino Koszyk on Vimeo.

La camera des deux réalisateurs devient ainsi, la sonde exploratrice des cœurs des victimes, se baladant dans les artères de leurs souffrances, de leur vie « d’après », racontées avec beaucoup de pudeur et de dignité. Et nous prend, ainsi, à nous, spectateurs, aux tripes.

Avec beaucoup d’intelligence, les réalisateurs ont fait également intervenir des historiens réputés, tels Robert S. Wistrich et Walter Laqueur et des philosophes comme André Glucksmann, lesquels apportent leur rigueur intellectuelle d’analyses face à ces faits, complétant ainsi ces témoignages intimes dans ce documentaire qui aurait pu être qualifié de purement subjectif sur le seul acte des témoignages des victimes.

Ainsi, ce documentaire, fort de ces témoignages, de ces analyses objectives au vu de l’Histoire et de la philosophie, devient le témoin et « un passeur de mémoire » de notre époque face aux actes barbares et aux fléaux actuels qu’elle subit ; le terrorisme, l’antisémitisme et l’islam radical, les trois souvent reliés d’ailleurs : Malek ‪Boutih, ancien président de SOS racisme , a déclaré, tout récemment, sur les aspirants terroristes : « Il faut surtout détecter ceux qui portent les idées qui y mènent, dont l’‪antisémitisme ».

Aujourd’hui, « Watching the Moon at Night », qui a « l’audace » de parler de l’islam radical en toute vérité, est censuré par la télévision suédoise, et l´Institut de Film suédois, le financier principal du projet, ne mentionne pas une seule fois que le film existe, ni dans ses publications, ni sur son site Web, et qu’il a été projeté au Parlement suédois et au Parlement européen, et qu’il a obtenu de grandes éloges des experts internationaux. Pas un seul mot, et il en est de même pour « Film i Väst « , qui a co-financé le film, pas un seul mot !

Pourquoi cette censure ? Quand on connait la réalité politique de l’Europe face à ce nouveau et terrifiant conflit qui l’oppose à l’Islam radical et qu’elle ne veut pas encore nommer, la réponse est simple : ce « fameux » et tragique politiquement correct du choix de certains gouvernants a, non seulement, ne pas combattre ouvertement ce nouvel ennemi qu’elle refuse de voir ou qu’elle voit mais qu’elle cache au profit de vils intérêts financiers, de pseudo-sécurité, en pensant que les islamistes de leur pays vont embraser leur pays s’ils soutiennent un tel film mais aussi, c’est avant tout, d’une manière générale, une censure intellectuelle, l’interdit du penser autre, de ne pas permettre à ses citoyens de s’informer, prendre en toute liberté et objectivité position, c’est le diktat de la pensée unique, celle d’un gouvernement qui décide pour sa population ce qu’elle peut apprendre, ce qu’elle peut lire, ce qu’elle peut voir ou pas !

Une pétition contre cette censure a été mise en ligne ; je vous invite d’ailleurs à la signer au plus vite !  » …Nous devons toujours prendre parti. La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté », Elie Wiesel, 10 décembre 1986, Oslo, Discours de remise du prix Nobel de la Paix.

Et, je voudrais dire, haut et fort, aux décideurs des programmes de cette télévision que « celui qui ne se souvient pas de son Histoire est condamné à la revivre » et que ce documentaire est avant tout notre mémoire contemporaine pour un futur acquitté !

En attendant, « Watching the Moon at Night » projeté dans de nombreuses villes en Suède, en France (le film a une version sous-titrée en français) aux USA, etc… reçoit des critiques des plus honorifiques non seulement d’experts de l’Histoire, du terrorisme, d’éminents écrivains, de personnalités renommées, de la presse, mais aussi par la population de ces pays, un témoignage historique contemporain des plus intelligents, passionnant, à voir, un documentaire qui donne enfin la parole aux victimes de ces terribles attentats qui méritent tout notre soutien et notre solidarité !

Maryline Medioni – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer