Publié le 29 Juil 2016

Colère d’Israël : “Comment des élus français peuvent-ils honorer un terroriste palestinien responsable de la mort de centaines de civils ?”

BARGHOUTI

L’ambassade d’Israël en France a dénoncé mercredi le soutien d’élus français au terroriste palestinien Marwan Barghouti.

“En ma qualité d’Ambassadeur d’Israël en France, je suis profondément choquée et inquiète de voir se poursuivre les initiatives de certaines municipalités françaises d’élever au rang de -citoyen d’honneur- le terroriste palestinien Marwan Barghouti et s’orchestrer de nombreuses campagnes visant à le glorifier”, a fustigé Aliza Bin-Noun dans un communiqué.

“Cerveau des attentats de la Seconde Intifada en tant que chef du Tanzim, le groupe armé du Fatah, et des Brigades des Martyrs al-Aqsa, Marwan Barghouti est, de fait, responsable de la mort tragique de centaines de civils, Israéliens comme étrangers”, a rappelé la diplomate israélienne.

“Encore aujourd’hui, depuis sa cellule, Marwan Barghouti ne renonce pas à ses noirs desseins et continue à appeler à la poursuite du djihad ; autrement dit, au meurtre de civils”, a insisté l’ambassadrice.

“A l’heure où la France, Israël, ainsi que d’autres Etats de droit sont engagés contre ce même terrorisme aveugle et luttent contre la haine et la barbarie, les soutiens tricolores de Barghouti veulent le blanchir, l’innocenter, le déresponsabiliser de ses actes. Sous prétexte de servir la justice et la paix, ils œuvrent à rendre caduc le jugement d’un état démocratique et souverain”, a poursuivi Mme Bin-Noun.

“Comment des élus français, se réclamant de l’héritage républicain, et les associations qui les soutiennent, peuvent-ils ainsi prendre fait et cause pour un détenu à vie, jugé et condamné pour terrorisme, au mépris de la justice d’un pays ami ? En honorant le terroriste Barghouti, ces élus se rendent non seulement coupables d’apologie du terrorisme, mais renient les valeurs si chères à la France et partagées par Israël : des valeurs qui se retrouvent foulées au pied et violées”, a-t-elle conclu.

Marwan Barghouti a été condamné en 2004 par Israël à la prison à vie pour son implication dans des attaques meurtrières lors de la Seconde Intifada (2000-2005).

Il a été élevé au rang de citoyen d’honneur par une vingtaine de communes en France.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer