Publié le 12 Mai 2016

Front national : Marine Le Pen gracie l’antisioniste Gollnisch

GOLLNISCH

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a gracié jeudi Bruno Gollnisch, membre du bureau politique (BP), dans un souci d’apaisement, a indiqué jeudi le parti d’extrême droite.

« Bruno Gollnisch a remis ce jour à Marine Le Pen sa démission du Bureau Politique. Dans un souci d’apaisement celle-ci l’a refusée », peut-on lire dans un communiqué du FN.

« Si le combat pour la France nécessite l’union de tous les patriotes de bonne volonté, ce combat ne peut néanmoins être efficace et gagnant que dans le respect de la discipline », prévient le FN.

Le 2 mai, le bureau politique du Front national avait adopté une motion demandant à Bruno Gollnisch de quitter ses fonctions au bureau politique à la suite de sa présence au rassemblement de Jean-Marie Le Pen pour le 1er mai.

En 2015, l’ancien professeur de droit, figure emblématique de la ligne dure du Front national, auteur en 2004 de propos controversés qualifiés par plusieurs associations de négationnistes, avait été écarté de la commission des conflits et conciliations du parti frontiste après avoir agressé un journaliste.

En 2014, le député européen avait critiqué le « manifeste » d’Aymeric Chauprade, un ancien conseiller aux questions internationales de Marine Le Pen, reprochant à l’auteur de l’analyse une ligne du FN moins antisioniste. Sur son blog, l’élu critique régulièrement l’État juif.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer