Publié le 3 Avr 2016

Boycott d’Israël en France : le gouvernement refuse de dissoudre les organisations pro-BDS

EURO-PARIS

Les autorités françaises continuent de tolérer les organisations appelant au boycott d’Israël malgré une décision de la Cour de cassation criminalisant définitivement le boycott de l’État juif.

Le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS), l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et le mouvement pro-terroristes palestiniens d’EuroPalestine persistent à appeler au boycott d’Israël sur leurs sites internet.

Samedi, des activistes anti-israéliens ont fait des opérations coup de poing dans plusieurs grandes surfaces françaises.

En octobre 2015, la Cour de cassation avait confirmé l’illégalité des appels au boycott contre Israël.

Ces derniers mois, le Premier ministre Manuel Valls a condamné à plusieurs reprises les campagnes du mouvement BDS, qui s’inscrivent selon lui dans un « climat nauséabond ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer