Publié le 15 Avr 2016

Affaire Mortara : Spielberg s’attaque à une terrible controverse entre le Vatican et les Juifs

SPIELBERG

Steven Spielberg risque de ne plus être en odeur de sainteté au Vatican, selon des informations du magazine américain Variety, le célèbre réalisateur et producteur américain va s’attaquer à un sujet explosif qui a empoisonné pendant des décennies les relations entre le Saint-Siège et les Juifs : l’Affaire Mortara.

Dernier potentiel long-métrage pour le cinéaste de 67 ans, l’adaptation de The Kidnapping of Edgardo Mortara, un livre écrit par David Kertzer d’après l’histoire vraie du jeune Mortara, un garçon de confession juive ondoyé secrètement puis enlevé par les autorités catholiques au 19ème siècle. Conduit à Rome et rebaptisé Pio, il devint un symbole d’opposition entre l’Église et les autorités juives.

MORTARA

Cette affaire a été un scandale international, de Napoléon III à Lincoln, de puissants dirigeants internationaux ont réclamé que l’Église rende l’enfant à sa famille. Jusqu’aujourd’hui, son souvenir influe toujours sur les relations entre l’Église catholique et les organisations juives. L’affaire Mortara s’est trouvée remise sous les feux de l’actualité lors de la béatification du pape Pie IX en 2000.

C’est à travers cette controverse, que les prémisses de la haine antisémite contemporaine se sont répandues dans la presse européenne, préparant les esprits à l’infâme Affaire Dreyfus.

Derrière la caméra ou non, Spielberg sera en tout cas producteur via sa société DreamWorks. Il retrouvera Tony Kushner, scénariste de ses films “Munich” et “Lincoln”, pour développer le scénario.

Muriel Bensimon – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer