Publié le 17 Mar 2016

Hypocrisie diplomatique des États-Unis : “Oui à un État palestinien, non à un Kurdistan indépendant”

KURDISTAN

Le département d’Etat américain a affirmé mercredi qu’il n’accepterait pas le démantèlement de la Syrie et la création par les groupes kurdes de Syrie d’une région unifiée et autonome dans les zones qu’ils contrôlent.

Plusieurs groupes de Kurdes syriens ont fait connaître mercredi leur intention d’instaurer un régime d’auto-administration sur les territoires du Kurdistan syrien passés sous leur contrôle.

Les Kurdes, à la fois victimes et fer de lance de la lutte anti-Daech, sont exclus des pourparlers de paix en cours actuellement en Suisse entre représentants du régime de Bachar el-Assad et des groupes d’opposition, sous médiation de l’Onu.

Les Kurdes veulent majoritairement leur indépendance. Ils remplissent tous les critères (continuité territoriale, langue, culture, histoire).

Le Kurdistan (503 000 km2) est occupé par l’Iran, la Syrie, la Turquie et l’Irak dans l’indifférence de la communauté internationale.

En janvier dernier, la ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, a appelé à la formation d’un Kurdistan indépendant.

En 2014, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait exprimé son soutien pour un Kurdistan indépendant.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer