Publié le 12 Fév 2016

France : l’Etat va raser la moitié de la « jungle de Calais »

CALAIS-MIGRANTS

Les autorités françaises ont adressé vendredi un ultimatum d’une semaine aux migrants qui campent à Calais dans la partie sud du bidonville pour quitter les lieux.

« Je considère qu’il est de notre devoir de ramener ce campement à 2 000 personnes vivant dans un camp organisé et digne. C’est un nombre acceptable pour la population locale », a déclaré la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est déclaré vendredi préoccupé par le sort des migrants à Calais et à Dunkerque.

« Le HCR est particulièrement préoccupé par les conditions de vie des enfants, notamment les enfants non accompagnés et séparés, et se féliciterait de la création de places d’accueil d’urgence supplémentaires comme le centre pour enfants à St Omer (géré par France terre d’asile), ou d’autres structures qui répondraient aux besoins des enfants en matière de protection, y compris ceux qui sont âgés de moins de 15 ans », a-t-il ajouté, cité par un communiqué du HCR.

La « jungle de Calais », aussi appelée « camp de Lande », a été créée à partir du début des années 2000. Elle est depuis plusieurs mois au cœur de problèmes de sécurité et de salubrité publique.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer