Publié le 10 Jan 2016

Viols de masse à Cologne : colère de l’extrême-droite dans la rue

COLOGNE

La police allemande a dispersé une manifestation de militants d’extrême droite samedi à Cologne (ouest), après que ces derniers eurent jeté des bouteilles et des pétards sur les forces de l’ordre.

Quelque 1.700 sympathisants d’extrême droite et du mouvement ultranationaliste Pegida protestaient contre des violences et des agressions sexuelles commises lors de la Saint-Sylvestre dans la cité rhénane. Après des accrochages, la police a fait usage de canons à eau pour disperser les manifestants, selon le site de l’hebdomadaire Focus.

Trois membres des forces de l’ordre ont été blessés, selon la police qui estime que la moitié des manifestants étaient des casseurs.

Le soir du Réveillon, un millier d’hommes sont accusés d’avoir entouré, harcelé et volé des habitants, dont des femmes qui ont été agressées sexuellement. Des témoins affirment que beaucoup d’entre eux étaient d’origine arabe ou nord-africaine.

La police a précisé samedi qu’elle avait recensé 379 plaintes après ces incidents et qu’elle avait identifié pour l’heure 31 suspects, pour l’essentiel des demandeurs d’asile.

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé que son parti, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), allait réclamer des mesures plus dures contre tout réfugié auteur de délit.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer