Publié le 16 Déc 2015

VIDEO | Un expatrié palestinien clashe Khaled Mechaal : « Vous vivez dans le luxe alors que le peuple vit dans la misère »

MALAISIE

Le chef du Hamas à l’étranger, Khaled Meshaal, en visite officielle en Malaisie, s’est fait apostropher comme rarement par un jeune expatrié palestinien très critique sur le bilan politique du Hamas à Gaza.

« Nos diplômes universitaires ne servent qu’à envelopper le poisson », lui lance le jeune expatrié lisant un texto d’un ami à Gaza. « Gaza est une dictature depuis que le Hamas la dirige. Nous n’avons aucun avenir. Jusqu’à quand devrons-nous subir cela ? », poursuit-il.

« Ici on est en Malaisie pas à Gaza, personne ne me coupe la parole », lance-t-il au dirigeant palestinien, très mal à l’aise, et à ses gardes du corps qui tentent de l’interrompre.

« À Gaza, vous les dirigeants, vous vivez dans le luxe alors que le peuple subit le blocus et vit dans la misère. Jusqu’à quand devrons-nous subir cela ? Et si on ose dire quelque chose on est un homme mort », dénonce-t-il alors que Khaled Mechaal commence à s’impatienter. « Vous ne valez pas mieux que le Fatah », déplore le jeune palestinien.

« Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec nous. Nous résoudrons nos différends politiques par le dialogue. J’ai invité Mahmoud Abbas à venir à Gaza et à mettre en place un gouvernement d’union », explique Khaled Mechaal.

Le Hamas et la Malaisie entretiennent des relations étroites. Le Hamas recrute et forme des Palestiniens en Malaisie pour qu’ils effectuent des opérations d’infiltration en Israël pour le compte du groupe terroriste.

Faouzi Ahmed avec Isabelle Ayala Elia-Amroussi – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer