Publié le 18 Déc 2015

Vayigach : un cache-cache avec la lumière

SEBAG

De même que les pensées de D.ieu ne nous sont pas accessibles, les voies qu’Il a choisies pour nous conduire à bonne destination échappent à notre entendement. L’histoire du peuple juif abonde d’épisodes qui illustrent le caractère imprévisible de son destin. Le Roi David, dont le Machiah est le digne successeur, en est l’exemple le plus parlant. Que ce soit son ascendance ou sa propre enfance, rien n’indiquait qu’il soit choisi pour devenir roi. Comme si D.ieu s’amusait à brouiller les pistes pour surprendre Son peuple et le maintenir ouvert, à l’écoute, refusant de céder à tout déterminisme ou toute fatalité. Lorsque les frères de Joseph découvrent l’identité de ce dernier devenu intendant de Pharaon, ils sont pris d’un sentiment de confusion et de honte. Mais le verset nous indique : « Ce n’est pas vous qui m’avez fait venir ici, c’est D.ieu, afin de nous sauver, nous et tout le pays, de la famine. » Que pouvons-nous retenir de ce passage ?

Tout d’abord, il invite chacun à reconnaître que son existence s’inscrit dans une histoire qui dépasse ses considérations personnelles. Là où nous croyons agir pour nous-mêmes, il se peut que D.ieu nous “utilise” pour une toute autre cause, bien meilleure que ce nous pensons. Quand nous saisissons que l’impact de nos paroles ou de nos gestes va au-delà de ce que nous imaginons dans l’espace ou le temps, nous ne pouvons que les accomplir avec plus de force et de joie. Le cas des frères de Joseph nous montre que D.ieu se sert aussi de nos “mauvaises” actions pour accomplir Son projet. Rien n’est laissé au hasard dans les conduites divines. Un espoir pour ceux qui doutent qu’une faute peut non seulement s’effacer, mais se transformer en mérite avec un repentir sincère. Si nos Sages affirment que la techouva a été créée avant le monde, c’est sans doute pour nous rappeler qu’elle fait partie intégrante de nos vies.

Ce mécanisme dépasse l’intelligence humaine et peut nous dérouter. Mais c’est précisément au coeur de cette confusion, lorsque nous acceptons de ne pas comprendre, qu’arrive le miracle. D.ieu sait ce qu’Il fait. Ce rappel à l’humilité allège notre esprit des caprices de l’égo ou d’une volonté de contrôle. Lorsque nos pensées ou des événements semblent nous conduire vers des impasses, la simple prise de conscience que le Créateur connaît Sa créature mieux qu’elle-même peut nous ramener vers la confiance et la sérénité. Seul D.ieu possède toutes les pièces du puzzle humain. C’est paradoxalement quand nous reconnaissons notre ignorance que nous nous rapprochons de Lui. Difficile dans un monde où l’on prononce peu ces mots pourtant libérateurs : “Je ne sais pas”.

Que ce soit une erreur, un défaut, une épreuve, une opportunité manquée, rien dans ce monde n’est figé. D’où la nécessité de réinterpréter la Torah à chaque génération. Tout bouge, tout change, tout se transforme. La Création se renouvelle à chaque instant. Comme l’histoire le montre, certaines périodes semblent dénuées de sens. Mais il s’avère après coup qu’elles cachent en réalité des trésors de lumière, qu’elles sont des détours indispensables, des tremplins pour nous faire accéder à un épanouissement individuel et collectif.

Par E.S – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer