Publié le 20 Déc 2015

Gilles Kepel aux Français : « Notre passé colonial a enfanté des Merah, Kouachi et Coulibaly »

FRANCE-LITERATURE-ISLAM-KEPEL

Le spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain, Gilles Kepel, a estimé mardi que le passé colonialiste de la France a une part de responsabilité dans le phénomène djihadiste.

« Il y a une coïncidence. Merah tue les enfants d’une école juive, 50 ans jour pour jour après le cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. Cela m’a frappé la façon dont sa famille haïssait la France », a déclaré sur France Inter le professeur à l’Institut d’études politiques de Paris.

« Notre passé colonial est quelque chose que nous n’avons toujours pas assumé et digéré. Le problème de l’université, j’essaie de le pointer dans mon livre. On m’entendra sur ce point jusqu’à ce qu’on me fasse taire. On fait comme si tout ça restait dans le non-dit, quand on est dans le non on a le retour du refoulé colonial : c’est Merah, c’est Kouachi », a-t-il dénoncé.

Début février, le Premier ministre français Manuel Valls avait affirmé que le conflit israélo-palestinien est un des vecteurs responsables du phénomène djihadiste.

L’ancien Premier ministre français Dominique de Villepin impute régulièrement à Israël la montée du phénomène djihadiste.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer