Publié le 10 Déc 2015

Colère d’Obama : « Abbas doit condamner les violences et mettre fin aux provocations »

OBAMA

Le président américain Barack Obama a déclaré mercredi que des mesures devaient être prises pour empêcher une escalade des tensions entre Israéliens et Palestiniens.

« Bien qu’il soit évident que la perspective d’une paix sérieuse soit à ce moment assez distant, il est important que nous continuions d’essayer », a déclaré le dirigeant américain en recevant le président israélien Reuven Rivlin dans le Bureau ovale.

« J’ai clairement condamné les violences en Israël et souligné la nécessité pour le président (Mahmoud) Abbas de les condamner sans équivoque (…) mais j’ai aussi souligné la nécessité pour les Israéliens et Palestiniens de trouver des mécanismes du dialogue pour arriver à la paix », a insisté le président américain.

Le président Rivlin a remercié M. Obama pour le soutien financier, diplomatique et militaire que les Etats-Unis ont offert à son pays ces six dernières années.

« Nous ne sommes pas en guerre avec l’islam », a déclaré M. Rivlin. « Nous sommes en guerre contre ceux qui usent d’idées pour créer de l’extrémisme et des menaces contre les peuples innocents du monde ».

Lors de leur rencontre, les deux dirigeants « ont discuté des pourparlers bilatéraux actuels, concernant un nouveau Memorandum d’entente de 10 ans sur l’aide sécuritaire en Israël, qui ont repris la semaine dernière », indique un communiqué de presse publié par la Maison Blanche.

Les deux dirigeants ont également discuté des défis régionaux, dont le conflit en Syrie et la campagne anti-EI.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer