Publié le 16 Déc 2015

Colère d’EuroPalestine : l’UNICEF donne une gifle aux boycotteurs d’Israël

UNICEF

L’organisation anti-israélienne française EuroPalestine a été désavouée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) qui admet des « améliorations concrètes » concernant les enfants palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

« Enfants palestiniens en détention : la réponse scandaleuse de l’UNICEF ! », dénonce mardi l’organisation anti-israélienne sur son site internet. « Il apparait donc que l’UNICEF non seulement n’apporte aucune réponse concernant le sort des 5 jeunes Palestiniens détenus depuis bientôt 3 ans et qui viennent d’être condamnés à 15 ans de prison et à 7000 euros d’amende chacun, mais qu’en plus elle se félicite des -améliorations concrètes obtenues – concernant l’arrestation des enfants par Israël ! », ne décolère pas EuroPalestine.

« En 2013, l’UNICEF a publié un rapport sur les – Enfants en détention militaire israélienne – ; au cours des deux dernières années, l’UNICEF à entretenir un dialogue avec les autorités israéliennes, dont le ministère des affaires étrangères, le procureur militaire, le chef des tribunaux militaires, en vue d’accroitre les protections accordées aux enfants. L’UNICEF a également travaillé avec les autorités palestiniennes, les Etats Membres, la société civile et des experts en vue de faire appliquer les 38 recommandations contenues dans le rapport », a déclaré Carine Spinosi, attachée de presse de l’UNICEF.

« Des améliorations concrètes ont été obtenues. Depuis avril 2013, le temps pendant lequel les enfants peuvent être détenus avant d’être amenés à comparaitre devant un juge militaire pour la première fois a été réduit. Depuis juin 2013, les auditions des enfants se tiennent séparément de celles des adultes. En février 2014, l’armée israélienne a mis en place un projet pilote destine à tester une nouvelle approche : convoquer les enfants pour les interroger, au lieu de les arrêter dans la nuit à leur domicile », a-t-elle ajouté, précisant toutefois que « le nombre d’enfants détenus dans le système militaire israélien continue d’être environ de 200 par mois ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer