Publié le 20 Nov 2015

Lutte contre l’islamisme radical : la Chine liquide 28 terroristes

CHINE-TERROR

La Chine a démantelé un groupe terroriste et tué 28 de ses membres durant une poursuite de 56 jours, ont annoncé, vendredi, les autorités locales chargées de l’information.

Le 18 septembre, un commando a attaqué une mine de charbon dans le district de Baicheng, de la préfecture d’Aksu, tuant onze civils, trois policiers et deux para-policiers, blessant 18 autres, selon un communiqué du département de l’information du Xinjiang.

Ils se sont par la suite enfuis dans des montagnes. La police a lancé une chasse à l’homme quotidienne, impliquant plus de 10.000 citoyens et policiers dans une zone de 1.300 km2.

Le 12 novembre, l’un des terroristes s’est rendu et les 28 autres ont été tués au cours de la traque policière.

Le groupe terroriste était directement dirigé par une organisation extrémiste située à l’étranger et conduite par deux hommes du Xinjiang, Musa Tohniyaz et Mamat Aysa, précise le communiqué, ajoutant que le nom de l’organisation ne peut être révélé car l’enquête reste en cours.

« En 2008, les membres du groupe ont commencé à regarder des vidéos contenant des messages extrémistes religieux, renforçant progressivement leurs convictions extrêmes », indique le communiqué.

Avant de commettre la tuerie, le groupe avait était en contact à six reprises avec l’organisation radicale extérieure. Il l’a contacté de nouveau pour la conduite à suivre, lorsqu’il était en fuite.

© (RCI) – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer