Publié le 15 Nov 2015

Haine d’Israël : l’Espagne délivre un mandat d’arrêt contre Netanyahu

NETANYAHU-OBA

Un tribunal espagnol a émis des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et cinq anciens ministres israéliens dans le cadre de l’instruction sur l’arraisonnement israélien en 2010 du navire turc pro-Hamas Mavi Marmara.

Le juge du tribunal espagnol, José de la Mata, a donné l’ordre à la gendarmerie et à la police espagnoles de l’aviser si Benjamin Netanyahu, Ehud Barak, Avigdor Liberman, Moshe Ya’alon, Eli Yishai, Benny Begin, Benny Begin, tous ministres au moment de l’incident, pénétraient sur le territoire espagnol.

Trois activistes espagnols anti-israéliens se trouvaient à bord du navire. Ces derniers ont porté plainte devant la justice espagnole en 2010 pour crimes contre l’humanité et détention illégale.

Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, le Premier ministre israélien et Moshe Ya’alon, actuel ministre de la Défense, sont en principe protégés par l’immunité diplomatique. Le cas des autres ministres fait l’objet d’intenses tractations entre l’Espagne et la diplomatie israélienne.

Lors de l’arraisonnement du navire, conforme au droit international, les activistes pro-Hamas avaient attaqué le commando israélien avec des armes blanches et des barres de fer. Plusieurs soldats israéliens avaient été sérieusement blessés entraînant l’usage de tirs à balles réelles. Neuf activistes pro-Hamas avaient été tués.

Andrea Cohen – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer