Publié le 5 Oct 2015

Terreur à Jérusalem : Al Jazeera donne une leçon magistrale aux médias français

ALJAZIRA

La chaîne de télévision satellitaire qatarie en anglais, Al Jazeera, a présenté dimanche ses excuses après avoir écrit un tweet minimisant le meurtre samedi de deux Israéliens à Jérusalem par un terroriste palestinien.

« Nous avons reçu un certain nombre de critiques mettant en cause un tweet où il n’était pas clairement précisé que le Palestinien était l’auteur de l’attaque qui a coûté la vie à deux Israéliens « , a indiqué la chaîne qatarie dans un communiqué.

« Cette critique est justifiée et nous regrettons le libellé d’un tweet rédigé sous la pression de l’information. Nous avons alors procédé à une mise à jour de l’information donnée », poursuit le communiqué.

« La crédibilité d’Al-Jazira dépend de l’exactitude de ses informations. Nous nous efforçons de corriger rapidement toutes les erreurs de fait et de jugements », a insisté la chaîne.

« Nous sommes reconnaissants de l’attitude de notre public et nous l’encourageons à nous signaler toute erreur », a conclu Al Jazeera.

Depuis jeudi, la presse française déforme les faits des attaques terroristes commises par les Palestiniens au détriment des victimes israéliennes, sans aucune rectification ni la moindre excuse.

Jeudi, lors de l’attaque islamiste qui a couté la vie à un couple juif israélien en Judée-Samarie, l’Agence France-Presse (AFP), comme lors du massacre de la famille Fogiel en 2011, a qualifié le couple assassiné de « colon », leur crime [justifiant leur meurtre par les Palestiniens], est d’être des résidents juifs de Judée-Samarie.

Pour rappel, la Judée-Samarie, territoire juif non reconnu par la communauté internationale, est sous souveraineté totale d’Israël en vertu des accords signés en 1995 avec l’Autorité palestinienne, qui « concède » à Israël la pleine autorité civile et militaire sur la Judée-Samarie, comprise dans la zone C.

Dimanche matin, le site du journal français a créé une polémique après avoir titré « Jérusalem: un Palestinien abattu », sans préciser qu’il s’agissait d’un terroriste auteur d’une attaque au couteau.

Dans un cas similaire, le chef du Bureau de presse du gouvernement israélien, Nitzan Hen, a vivement protesté dimanche contre le même titre d’un article de la BBC. Des sanctions sont envisagées, y compris la possibilité d’annuler les cartes de presse des journalistes de la chaîne.

La désinformation des médias français sur la réalité de la menace terroriste palestinienne a des répercussions directes sur l’explosion de l’antisémitisme et des attaques terroristes antijuives en France.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer