Publié le 26 Oct 2015

Raphaël Enthoven : « Ce n’est pas parce qu’on est fou, qu’on n’est pas antisémite »

RAPHAEL

Pour le philosophe Raphaël Enthoven, l’agression samedi de trois juifs au couteau à Marseille n’est pas seulement le geste d’un fou mais également un acte antisémite.

« Ce qui est étonnant dans cette affaire c’est la hâte avec laquelle, ceux qui en ont parlé, ont insisté sur le déséquilibre de l’homme en question. – Un déséquilibré a agressé deux fidèles et un rabbin -, voilà ce qu’on lisait un peu partout avant d’apprendre que le déséquilibré avait été interné. Certes, le type est fou mais quand vous vous en prenez à des Juifs et qu’à cette agression vous ajoutez des insultes antisémites, vous êtes antisémites et vous êtes fous. Avant d’être le geste d’un déséquilibré, ou d’un ivrogne, ou des deux, cette agression doit être nommée pour ce qu’elle est, c’est une agression antisémite. Peut-être l’agresseur n’avait pas prémédité son geste là mais voilà un homme qui se promène dans une rue de Marseille avec un couteau, et qui attaque trois Juifs au couteau pendant l’Intifada des couteaux. Si fou soit-il, le fou avait peut-être Internet chez lui, peut-être même qu’il avait la télé. L’hypothèse d’un lien avec ce qui se passe au Proche-Orient n’est peut-être pas folle. Mais non, il est fou, il est fou. Ne vous inquiétez pas. Donc en un sens il n’est pas méchant. Ce qui est vraiment fou dans cette histoire c’est qu’il soit nécessaire de rappeler que le fait d’agresser au couteau trois Juifs dans la rue est d’abord et avant tout, sinon uniquement, un geste antisémite. Pourquoi on a si peur de parler d’antisémitisme ? Pourquoi est-ce qu’on a l’impression de jeter de l’huile sur le feu quand on appelle les choses par leur nom ? Pourquoi il faudrait les dissoudre dans l’excuse de la folie ? Si demain matin un déséquilibré comme on dit, agresse trois musulmans au couteau, on pourra dire qu’il est fou et on aura raison de le dire, mais avant de dire ça il faudra dire que c’est un connard d’islamophobe et que sa folie on s’en fout. La morale de l’info, c’est que ce n’est pas parce qu’on est fou, qu’on n’est pas antisémite. »

Raphaël Enthoven, La Morale de l’info, Europe 1 – Retranscription Éric Hazan pour Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer