Publié le 1 Oct 2015

L’Agence des droits fondamentaux : « L’Europe sous-estime les données sur la haine du Juif « 

ANTISEMITISME-CIM

Un observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes a affirmé mercredi que la collecte au niveau européen des données sur les actes antisémites est insuffisante et empêche les dirigeants de prendre les mesures nécessaires.

« Seuls quelques États européens collectent correctement les données sur les actes antisémites. Cette situation conduit à une sous-estimation de l’antisémitisme et empêche les dirigeants de prendre les mesures nécessaires. Les auteurs d’actes antisémites ont un sentiment d’impunité. », a dénoncé l’Agence des droits fondamentaux (FRA).

Selon la FRA, les autorités nationales devraient collecter systématiquement des données sur les incidents antisémites et les analyser. Il est nécessaire qu’elles veillent à ce que le mobile antisémite des crimes de haine (y compris du discours de haine) soit pris en compte tout au long de la procédure, conformément à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme.

La FRA préconise qu’en matière de lutte contre l’antisémitisme, les pays européens devraient abandonner les approches fragmentées au profit de mesures pouvant avoir des effets larges et durables.

Un haut responsable de l’Union européenne a mis en garde début février contre un exode des Juifs d’Europe. « Si les Juifs croient que leur avenir n’est pas en Europe, l’Europe n’a pas d’avenir », a-t-il dénoncé.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer