Publié le 6 Oct 2015

Hôpital MSF bombardé par les Américains : un journaliste US « venge » Israël

MSF-JOUR

Israël en rêvait, un journaliste américain l’a fait. Lors d’un point presse consacré à l’hôpital MSF bombardé par les Américains en Afghanistan, Matthew Lee, journaliste pour l’Associated Press (AP), a sérieusement mis dans l’embarras le Département d’État américain en rappelant les termes extrêmement durs employés en 2014 par les États-Unis pour condamner le bombardement par Tsahal de l’hôpital de Rafiah lors de l’Opération Tsouk Eitan.

Lors du dernier conflit à Gaza entre Israël et le Hamas, le Département d’État avait qualifié la frappe israélienne de « révoltante et lamentable », avant même qu’une enquête de l’ONU ou d’Israël déterminent les responsabilités et en toute connaissance de cause que l’organisation terroriste du Hamas utilisait le site pour ses activités terroristes.

« Pouvez-vous dire à présent que ce que vous avez fait est révoltant et lamentable », a insisté le journaliste auprès du porte-parole du Département d’État. « Les États-Unis réitèrent leurs condoléances aux familles des victimes de cette attaque », s’est contenté de commenter le porte-parole.

Au moins dix-neuf personnes, dont neuf employés de Médecins sans frontières (MSF), ont été tués et une trentaine de personnes grièvement blessées dans le bombardement de l’hôpital de l’ONG dans la ville afghane de Kunduz.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer