Publié le 19 Oct 2015

Ambassadrice d’Israël en France : « Seul Israël peut protéger les lieux saints de Jérusalem »

ISR-FRANCE

Discours de S.E Aliza Bin Noun, ambassadrice d’Israël en France, Rassemblement de soutien aux Israéliens victimes du terrorisme.

 

Chers étudiants et mouvements de jeunesse juifs de France,

Très chère communauté juive de France,

Mesdames et Messieurs les responsables d’associations,

Chers amis d’Israël,

 

Je suis honorée de votre présence qui témoigne de votre solidarité envers l’Etat d’Israël.

Vous savez à quel point la population israélienne apprécie le soutien des Juifs de France et des amis d’Israël qui restent fidèles aux valeurs du sionisme.

Et vous êtes toujours à nos côtés.

Surtout en temps de crise : je suis venue pour vous dire personnellement : merci תודה !

Je suis tout juste de retour d’Israël et je veux partager avec vous les tout derniers éléments sur la situation.

Juste pendant ce week-end, il s’est produit 5 attentats et 3 tentatives depuis ce matin. Heureusement, aucun n’a fait de victimes !

A nouveau, Israël est confronté à une vague de terrorisme : des couteaux, des poignards, des tournevis, des armes, des explosifs, des voitures-béliers …

En quelques jours à peine, nous pleurons 8 morts et une douzaine de blessés dont certains luttent encore pour leur vie …

Et pourtant, le président Mahmoud Abbas ose encore accuser Israël d’avoir mis à mort, exécuté un « garçon palestinien innocent ».

Premièrement, il n’est pas mort- il est vivant.

Deuxièmement, il n’est pas innocent – il a essayé de tuer, d’assassiner, de poignarder à mort un jeune israélien innocent, âgé de 13 ans, sur son vélo.

Ce terroriste palestinien est actuellement soigné à l’hôpital Hadassah en Israël.

Notre seule façon de combattre cet énorme mensonge est de dire la vérité, sans cesse, encore et encore.

Jeudi (15 Octobre 2015), le Premier ministre Benjamin Netanyahu tenait une conférence de presse pour la presse étrangère et déclarait :

« La campagne actuelle de terrorisme en Israël est le résultat de la continuelle incitation palestinienne à la haine.

Et maintenant ce nouveau mensonge … énorme : ‘Israël exécuterait des Palestiniens’.

La seule façon dont nous pouvons lutter contre cet énorme mensonge et tous les autres mensonges lancés contre Israël et qui se propagent dans les réseaux sociaux palestiniens et à partir de là, dans le monde entier, est de dire la vérité.

C’est ce que nous faisons aujourd’hui.

Nous attendons de tous nos amis et de tous ceux qui sont préoccupés par les faits et la vérité, de regarder ces faits, de voir la vérité et de ne pas dessiner une fausse symétrie entre les citoyens israéliens et ceux qui leur donnent des coups de couteau et les poignardent à mort.

Comme ces déclarations scandaleuses affirmant que nous modifions le statu quo sur la mosquée al-Aqsa ou que nous avons l’intention de la détruire … »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répété qu’il s’engageait à maintenir le statu quo sur le Mont du Temple.

Car nous cherchons à apaiser la situation.

La présence d’observateurs internationaux risquerait d’aggraver la situation au lieu de la calmer.

En outre, Israël ne peut être mis au même plan que les Palestiniens, qui ont pris l’initiative de dégrader la situation.

Ce sont les Palestiniens qu’on doit rappeler à l’ordre !

Mon gouvernement a fait savoir qu’il rejetait la proposition française de placer des observateurs internationaux à Jérusalem.

Comme vous le savez, les écoliers de Cisjordanie étudient selon le programme officiel de l’Autorité palestinienne qui, il faut le déplorer, légitime la violence aveugle contre des Israéliens.

Cette jeunesse palestinienne est embrigadée dans la haine de l’autre : l’Israélien, le Juif.

Il est plus que choquant qu’un enfant de 13 ans puisse perpétrer un acte terroriste.

C’est impensable.

Mais pour ceux qui connaissent le degré d’incitation à la violence auquel les enfants palestiniens sont exposés, ce n’est malheureusement pas surprenant.

Chacun de nous ici, par sa famille, ses proches, ses amis ou parce qu’il s’intéresse au Proche-Orient sait combien les jeunes Israéliens aspirent à une vie normale, comme tous les jeunes de leur âge.

Mais ils doivent à présent craindre pour leur vie.

Ils doivent craindre à présent d’être les victimes innocentes, d’un acte nationaliste, idéologiquement inspiré, alimenté par l’incitation à la haine et encouragé par l’apologie du terrorisme.

Qui a oublié cette interview du 16 septembre, sur la télévision officielle de l’Autorité palestinienne – soit quelques jours à peine avant de monter à la tribune de l’ONU – où le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas clamait :

« Nous nous félicitons de chaque goutte de sang versé à Jérusalem.

Ceci est le sang pur, le sang propre, le sang qui mène vers le chemin d’Allah.

Avec l’aide d’Allah, tous les chahid [martyr] iront au ciel, et chaque blessé obtiendra sa récompense. « 

Comment peut-on continuellement favoriser la violence plutôt que la co-existence ?

Le peuple juif a toujours aspiré à la paix.

L’Etat d’Israël recherche cette paix qu’elle a connu si brièvement entre chaque guerre et au milieu de plusieurs vague d’attentats.

Il y a quelques temps encore, l’Etat d’Israël se trouvait seul, isolé, dans sa lutte contre le fanatisme et le terrorisme.

Chez vous, depuis 10 mois, c’est toute la France qui pleure les victimes des attentats de janvier : celles de Charlie Hebdo et les victimes de l’HyperCacher dont le deuil est encore en vigueur.

Aujourd’hui la menace terroriste pèse sur l’ensemble des démocraties et des pays arabes modérés.

Cette convergence oblige à la fermeté et appelle à l’union.

Des intérêts et des objectifs communs peuvent unir Français, Européens, Israéliens et tous les pays arabes modérés de la région !

Nous avons tous des responsabilités à assumer.

L’incendie du Tombeau de Joseph nous rappelle les actes barbares des éléments islamistes les plus extrêmes, de l’Afghanistan à la Libye.

Comment ne pas songer à la destruction des Bouddhas de Bamiyan par les Talibans ou aux nombreuses églises vandalisées par Daech ?

Israël condamne dans les termes les plus énergiques cet attentat, perpétré pour la seule raison qu’il s’agit d’un Lieu Saint du Judaïsme.

L’incendie criminel du Tombeau de Joseph démontre clairement ce qui se passerait si les Lieux Saints de Jérusalem étaient entre les mains de l’Autorité palestinienne.

Seul Israël peut protéger les Lieux Saints de toutes les religions à Jérusalem.

Tous les compromis peuvent être atteints par des négociations directes et sans conditions préalables.

Israël répondra présent à toute initiative crédible de reprise du dialogue, seul remède à la violence.

Alors, ce soir, en ce 18 (dix-huit) octobre … 18, numérologie de « la vie » en hébreu : חי

Crions et chantons, haut et fort : « Am Israel Hay ! »

© Israël en France | Photo : Le Monde Juif .info

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer