Publié le 9 Sep 2015

Un leader d’extrême droite tchèque : « Parquons les migrants au camp nazi de Terezin »

TEREZIN

Une enquête a été ouverte par la police tchèque contre un leader d’extrême droite qui a appelé lundi à parquer les migrants au camp de concentration nazi de Terezin.

« Pourquoi construire des camps de transit pour les migrants alors que nous pouvons les parquer au camp de Terezin dans l’attente de leur transfert vers leur pays d’accueil ? », a préconisé sur sa page Facebook Adam Bartos, le leader du parti « Démocratie populaire », ajoutant dans une autre publication que la richissime famille juive Rotschild devrait prendre en charge le coût supporté par le pays pour l’aide aux migrants.

Le camp de concentration de Terezin a été mis en place par la Gestapo dans la forteresse et ville de garnison de Theresienstadt dans les Sudètes annexés par l’Allemagne nazie. Il servait de camp de transit pour les Juifs tchèques avant la déportation à l’Est. Trente-trois mille personnes y ont péri, essentiellement des victimes juives.

Début septembre, la République tchèque a choqué la communauté internationale après avoir inscrit des numéros d’immatriculation aux marqueurs sur l’avant-bras de migrants, rappelant le marquage des déportés juifs pendant la Shoah.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer