Publié le 16 Sep 2015

Poutine : « La Mecque et Jérusalem sont les prochaines étapes de l’État islamique »

 

POUTINES300

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi que la communauté internationale devrait abandonner les ambitions géopolitiques et unir ses forces pour lutter contre le terrorisme.

« Nous devrions mettre de côté nos ambitions géopolitiques, abandonner la politique de deux poids deux mesures et celle consistant à utiliser certains groupes terroristes, directement ou indirectement, pour réaliser des objectifs opportunistes », a déclaré M. Poutine lors d’un sommet de l’Organisatoin du traité de sécurité collective (OTSC) à Douchanbe, capitale du Tadjikistan.

Poutine a qualifié la situation actuelle en Syrie, en Irak et dans l’ensemble du Moyen-Orient de très grave, notant que les combattants de l’État islamique contrôlaient de vastes territoires dans la région et progressaient dans d’autres régions.

« Les terroristes disent publiquement qu’ils ont pour ambition d’attaquer la Mecque, la Medina et Jérusalem. Ils prévoient d’étendre leurs activités en Europe, en Russie, en Asie du Centre et du Sud-Est », selon M. Poutine, cité par une retranscription officielle en ligne de son discours.

Le président a également exprimé ses préoccupations concernant la pénétration du terrorisme et de l’extrémisme en Afghanistan, où la situation de sécurité s’est déjà détériorée.

Par conséquent, c’est une responsabilité mais aussi une question de bon sens pour la communauté internationale de déployer des efforts concertés contre la menace du terrorisme, a déclaré M. Poutine.

La Russie veut créer une large coalition dans la région eurasienne ainsi que dans la zone euroatlantique, pour protéger la sécurité et la stabilité. Cette coalition accueillera comme le bienvenu tout pays qui a déjà commencé à déployer des efforts dans ce sens, ou est prêt à le faire, a déclaré M. Poutine.

« Aujourd’hui, il est également essentiel de réunir les efforts du gouvernement syrien, des milices kurdes, de l’opposition modérée et des autres parties de la région pour lutter contre les menace qui pèsent sur l’État même de la Syrie, et contre le terrorisme », a-t-il dit.

Poutine a également confirmé que Moscou continuerait de fournir une assistance technique et militaire à Damas, tout en vantant la « participation active » des autorités syriennes et de l’armée dans la lutte contre l’État islamique.

Il est impossible d’expulser les terroristes de ce pays ou de la région dans son ensemble sans une participation active du gouvernement syrien, a déclaré M. Poutine, ajoutant que le président syrien Bachar Al-Assad est prêt à coopérer avec certaines forces d’opposition pour une transformation politique et de gouvernance en Syrie.

Fondée en 1992 dans le cadre de la Communauté des États indépendants, l’OSTC compte actuellement six membres, à savoir l’Arménie, le Belarus, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan, tandis que l’Afghanistan et la Serbie ont le statut d’observateurs.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer