Publié le 10 Sep 2015

Lutte anti-État islamique : l’armée israélienne anticipe une incursion djihadiste

 

BATAILLON

L’armée israélienne a entamé des exercices militaires afin de parer à une éventuelle incursion au sud d’Israël de djihadistes du groupe terroriste État islamique (EI).

L’état-major israélien a demandé au Bataillon de combat Caracal (lynx du désert en hébreu), une unité subordonnée au Commandement de la Région Sud, d’anticiper une attaque terroriste majeure de l’EI contre des localités israéliennes situées près de la frontière avec l’Égypte.

Le scénario catastrophe, calqué sur la double attaque de l’EI dans le Sinaï contre les forces égyptiennes, implique l’incursion de dizaines de djihadistes en territoire israélien et des combats urbains.

« Je ne sais pas quand arrivera la prochaine attaque mais nous sommes plus forts que notre ennemi. Toutefois, nous nous préparons pour le pire des cas », a déclaré le commandant du Bataillon Caracal, Chosa Levin, qui rappelle toutefois le rôle essentiel de la clôture de sécurité érigée par Israël sur un tronçon de 220 kilomètres à sa frontière avec l’Égypte.

Le bataillon, créé en 2004 en réponse à une volonté croissante des femmes d’intégrer des unités combattantes, a comme particularité d’être le seul bataillon d’infanterie à intégrer à la fois des soldats et des soldates dans des rôles combattants.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer