Publié le 15 Sep 2015

Liban : un cimetière réhabilité pour que les juifs libanais reposent (enfin) en paix

LIBAN

Un cimetière de la petite communauté juive libanaise a été réhabilité grâce à l’aide financière d’un expatrié libanais juif, rapporte mardi L’Orient-le-Jour.

Selon le quotidien libanais, un chercheur et historien libanais, rédigeant actuellement un ouvrage sur les juifs du Liban, a supervisé les travaux de réhabilitation du cimetière qui abrite 313 tombes dispersées sur 20 000 mètres carrés.

« Nous n’avons eu aucun problème avec les autorités libanaises, mais nous avons également été très discrets. Cela a été notre façon de travailler », a déclaré Nagi Gergi Zeidan.

Zeidan relève que les lieux ont subi des dégâts et ont été profanés au cours des décennies, principalement en juin 1967 lors de la guerre des Six-Jours ; puis en 1978, quand des familles palestiniennes fuyant le camp de Rachidiyé ont squatté les lieux.

« Cette communauté fait partie d’une page de notre mémoire qu’on ne peut pas biffer ni ignorer. C’est pour cette raison que j’écris son histoire. », souligne M. Zeidan.

En 2014, des chrétiens et des musulmans libanais ont recueilli des fonds pour réhabiliter la Grande synagogue de Beyrouth, qui était à l’époque la plus belle du Moyen-Orient.

Les Juifs du Liban sont une communauté juive traditionnellement mizrahi qui existe depuis près de 2000 ans sur le territoire du Liban actuel. C’est l’une des 18 communautés légalement reconnues par l’État libanais.

Actuellement, le nombre de Juifs libanais est difficile à évaluer, entre 1000 et 2000 individus, dont uniquement 100 environ sont enregistrés en tant que tels.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer