Publié le 11 Sep 2015

Europe : des dizaines de milliers de Palestiniens de Syrie et du Liban parmi les migrants

exam01032014yarmouk_large

Plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens, humiliés en Syrie et au Liban, ont fui en Europe au milieu des centaines de milliers de migrants, rapporte vendredi l’agence de presse palestinienne Maan.

Massacrés et affamés en Syrie, discriminés au Liban où ils sont parqués dans des camps et privés de tout droit, les Palestiniens sont de plus en plus nombreux à chercher refuge en Europe.

Une fois en Europe, les Palestiniens craignent d’être discriminés par les pays hôtes. « Il ne devrait y avoir aucune différence de traitement entre les Syriens, les Irakiens et les Palestiniens », déclare un futur candidat au départ. « Les pays arabes ne veulent pas de nous. Ils nous considèrent comme des terroristes. Si quelque chose arrive, ils nous accusent systématiquement », ajoute-t-il.

Début septembre, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a appelé l’ONU à faire pression sur Israël pour qu’il autorise 520 000 Palestiniens de Syrie enregistrés auprès de l’UNRWA, souhaitant fuir la guerre, à entrer dans les territoires juifs contrôlés par l’Autorité palestinienne.

Le droit au retour est une des revendications fondamentales des Palestiniens au cœur du conflit israélo-palestinien. L’Autorité palestinienne revendique quatre millions de « réfugiés » palestiniens dans le monde. Un chiffre contesté par Israël. L’ensemble de la classe politique israélienne considère qu’un « retour » des « réfugiés » palestiniens en Israël équivaudrait à la fin de l’État juif.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer