Publié le 17 Août 2015

Matisyahu : « Aucun artiste ne mérite de subir ce que j’ai subi »

matisyahu

Le chanteur juif américain de reggae, Matisyahu, exclu du festival de Reggae Rototom Sunsplash de Valence, en Espagne, pour ne pas avoir fait allégeance à la Palestine, s’est déclaré lundi « consterné » et « offensé ».

« Je soutiens la paix et l’unité entre tous les peuples. Ma musique parle d’elle-même et je n’ai pas à y faire passer de message politique. La musique peut unir les peuples. », a réagi sur sa page Facebook l’artiste pour la première fois depuis le début de la polémique.

« Les organisateurs du festival ont fait des pressions pour que je signe une déclaration de soutien à la cause palestinienne. C’est consternant et offensant. », a-t-il dénoncé soulignant qu’il était le seul artiste juif américain du festival. « Aucun artiste ne mérite de subir ce que j’ai subi », a poursuivi Matisyahu.

Selon le quotidien espagnol El Pais, les organisateurs ont cédé aux pressions de la branche espagnole du mouvement international anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

Matisyahu, de son vrai nom Matthew Paul Miller, qui vient d’une famille non juive orthodoxe, a été membre pendant dix ans, jusqu’en 2011, de la communauté hassidique Loubavitch.

Ses vibrations musicales mélangent la culture reggae et la mystique juive, ce qui ne l’empêche pas de chanter régulièrement sur scène avec Kenny Muhammad, un human beatboxer musulman. Il a également collaboré avec Akon, musulman lui aussi.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer