Publié le 19 Juil 2015

Netanyahu : « Tant qu’en Iran on scandera – Mort à Israël et aux États-Unis -, rien ne doit être cédé aux Iraniens »

Netanyahu-SYRIE

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a maintenu dimanche ses mises en garde sur la nature terroriste du régime iranien après la signature par les grandes puissances d’un accord sur le programme nucléaire controversé des mollahs.

« Ceux qui se sont pris à croire à une inflexion de la politique iranienne après l’accord, ont reçu ce weekend une réponse sans ambiguïté de la part du Guide suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, qui a appelé à se tenir prêt à la guerre », a fustigé le dirigeant israélien en ouverture du conseil des ministres.

Selon M. Netanyahu, un meilleur accord aurait été possible si les grandes puissances avaient renforcé les sanctions contre le régime iranien et les auraient levées progressivement en fonction des inflexions du régime iranien. « Tant qu’en Iran on scandera – Mort à Israël, aux États-Unis et à la Grande Bretagne -, rien ne doit être cédé aux Iraniens », a-t-il exhorté.

L’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême d’Iran, a déclaré samedi que la position de son pays envers les Etats-Unis et leur « arrogance » ne changerait pas.

L’Iran restera intransigeant sur sa politique étrangère et notamment sur ses relations avec les Etats-Unis indépendamment de l’accord conclu avec les puissances mondiales sur son programme nucléaire, a indiqué l’ayatollah Khamenei dans un discours diffusé à l’occasion de la fin du mois sacré du Ramadan.

Que l’accord soit adopté ou non par le Conseil de sécurité de l’ONU, l’Iran ne changera pas sa politique étrangère envers les Etats-Unis, a-t-il indiqué, qualifiant le pays d' »arrogant ».

Cet accord n’affectera pas non plus les politiques régionales de l’Iran, qui ne changera rien à son soutien à ses amis et ses alliés en Irak, en Syrie, au Liban et à Bahreïn, a-t-il ajouté.

L’ayatollah Khamenei a également indiqué que l’Iran n’autoriserait aucune infiltration dans ses installations militaires sous prétexte d’appliquer l’accord, comme le projettent certaines puissances occidentales.

L’Iran et les P5+1 (Russie, France, Royaume-Uni, Chine, États-Unis et Allemagne) ont conclu un accord sur le nucléaire iranien qui prévoit une levée des sanctions imposées par les États-Unis, l’Union européenne et l’ONU en échange d’une limitation plus stricte du programme nucléaire iranien.

L’accord devrait être adopté par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU dans les jours à venir.

K.S. – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer