Publié le 19 Juil 2015

Le ver dans la pomme | Par David B.

ISLAM-POMME

C’est bientôt les vacances, et l’heure est au bilan. Je ne parle pas de se regarder dans la glace en se demandant si on va rentrer dans les mêmes maillots de bain que l’année dernière, maudissant tous ces restaurants de trop ou ces pâtisseries englouties en moins de quatre bouchées. Non, le bilan dont je parle fait bien plus mal (si si), car force est de constater que cette année, nous avons subi un flot inédit d’ondes négatives si néfastes pour notre moral. Nous avons dû faire face à une telle recrudescence de contrariétés, nous touchant parfois si profond dans notre organisme, qu’il est difficile voire impossible de nous prédire un avenir radieux, du moins en France.

La bonne nouvelle, du moins, la moins mauvaise, c’est que cet été, il ne devrait pas y avoir de guerre à Gaza, et donc pas trop de manifestations anti juives dans toute la France. Le Hamas aurait même proposé un cessez-le-feu de 5 ans (renouvelable), en échange de l’ouverture d’un accès maritime vers Gaza (sous contrôle sécuritaire d’Israël bien sûr). Après la raclée subie l’été dernier, le Hamas n’a plus les capacités de mener un nouveau combat, au grand dam des antisionistes qui se voient privés de leur prétexte principal pour nous haïr. « Pas de victimes palestiniennes ??! Merde, on va leur raconter quoi maintenant, aux autres cons ??« . Ils font la tronche au BDS, car il va falloir qu’ils se creusent les méninges pour trouver de nouveaux arguments pour leurs prochaines campagnes de diffamation. Au moins, lorsqu’il y avait la guerre à Gaza, les médias faisaient tout le boulot pour eux, alors que là, va falloir s’y mettre. On pourrait presque croire à un mieux si seulement le Hamas ne continuait pas de gaspiller en toute impunité l’argent que lui fournit l’Europe pour se réarmer, fabriquer de nouvelles roquettes, et creuser de nouveaux tunnels qui coûtent probablement toujours la vie d’enfants palestiniens (mais c’est un autre sujet, et comme tout le monde s’en fout, ce n’est pas moi qui vais m’attarder dessus). Les dirigeants du Hamas nous proposent donc de les laisser reprendre des forces le temps qu’ils puissent se remettre, en vue de tuer un plus grand nombre de juifs au prochain conflit qu’ils déclencheront. Musique que l’on connaît par cœur. Cette fois-ci, je ne suis pas contre, si ça peut apporter la paix aux habitants des villes israéliennes avoisinantes. Mais ce qui pourrait paraître comme une bonne nouvelle n’en est pas forcément une, car un nouvel adversaire est apparu dans la région et menace l’équilibre du monde entier, Gaza y compris.

J’aurais aimé penser que le léger désintéressement du citoyen français pour Israël cette année soit uniquement dû à l’absence de guerre à Gaza. Mais j’ai bien peur que la vraie raison soit plus égoïste, ou nombriliste, car le Français avait juste d’autres préoccupations plus importantes que le sort des Palestiniens. Exit une situation économique qui ne s’arrange pas, les longs débats sur la Grèce tous les jours aux infos, le citoyen français a dû faire face à un « nouveau » problème ne venant pas de l’extérieur mais bien de l’intérieur. Car non seulement la France n’a pas pu éviter le jihadisme, mais elle se l’est mangé de plein fouet. Difficile de prendre conscience qu’une partie même de sa population ne se considère non seulement pas comme telle, mais se donne par ailleurs tous les moyens de vous détruire à petit feu. Le ver est bien dans la pomme. J’imagine certains Français se demandant avec une certaine gueule de bois pourquoi les islamistes s’en prennent aujourd’hui à eux, qui ont pourtant toujours dénoncé et accusé Israël à leurs côtés. Cela me fait sourire car ce n’est pas faute d’avoir tenté de les prévenir. Je n’ai jamais passé autant de temps à débattre sur Facebook pour essayer de leur retirer leurs œillères visiblement collées à la super glue, ou pour leur dire « Reviens me voir quand tu voudras que je te retire le couteau que tes nouveaux amis t’auront planté dans le dos« . On y est bien.

Alors que s’est-il passé cette année ? Cette année, Daesh n’a non seulement cessé de surenchérir dans l’horreur au Moyen Orient, mais il a mis claque sur claque à ceux qu’ils appellent les mécréants en mettant leurs menaces à exécution, et en les terrorisant sur leurs propres sols, sans sembler souffrir de la moindre diminution malgré le nombre croissant de frappes aériennes occidentales ciblées. Et plus le temps passe, plus ils créent de nouveaux émules chez les occidentaux. Le voilà, le bilan, ou plutôt le constat flagrant d’échec d’une certaine politique entièrement responsable de ce qui se passe. J’espère que ça valait le coup de commencer les infos télé par le nombre de victimes palestiniennes l’année dernière, que ça rapportait des millions d’euros en terme d’audimat et de pub, car cela a créé des vocations chez nos jeunes musulmans ayant soif de justice, qui sont non seulement en train de ruiner la France en lutte antiterroriste, mais qui ont par ailleurs tué des Français sur leur sol. Ces journalistes du dimanche ont une part de responsabilité, et je le dis en pesant mes mots ; du sang sur les mains.

Des enquêteurs du GIGN ont découvert la doctrine des jihadistes baptisée la stratégie des « milles entailles ». Vu qu’on ne peut battre l’ennemi par K.O, on lui inflige un tas de petites blessures qui à terme, auront raison de lui. En moins d’un an, le citoyen Français a eu droit à un échantillon allant des voitures conduites par des déséquilibrés fonçant dans la foule en criant « Allahou Akbar« , aux meurtres de policiers et attaques de soldats, en passant par des prises d’otages, des exécutions sommaires, les attentats de janvier, et plus récemment une première décapitation. Le vol de détonateurs, grenades et explosifs dans une base militaire, et les explosions de cuves d’hydrocarbures dans un site dit sensible ne sont pas considérés comme des actes terroristes car l’enquête est encore en cours, mais patience.

Et comme il y a des choses qui elles ne changent pas, cette année, l’antisémitisme a déjà progressé de 84% entre janvier et mai comparativement à 2014, et de 161% par rapport à 2013. Nous en sommes déjà à 508 actes antisémites rapportés en 2015 pour une population juive de moins de 500 000 personnes. Et combien de juifs se sont faits insulter, ou ont subi des pressions ou toute autre forme de harcèlement à cause de leur religion sans aller porter plainte pour autant ? Cela veut-il dire que l’année prochaine dans mon pays j’ai plus d’une chance sur 1000 de mal finir l’année ?? Je me demande si j’ai autant de chances de me faire renverser par un bus. Rien ne laisse présager une inversion de ces courbes et force est de constater que le Gouvernement n’a plus les moyens de nous protéger, nous citoyens français.

Non contente de tous ces chiffres honteux, la France a décidé de se mettre en tête de file avec d’autres pays tous aussi cons qu’elle pour fournir la bombe atomique au premier pays financier du terrorisme, l’Iran. Ce beau pays qui brûle nos drapeaux, promet de nous mettre à feu et à sang (et le fait), et qui commet toutes les atrocités que l’on sait contre sa propre population. Cela prouve que nos dirigeants n’ont retenu aucune leçon de tous ces événements. François Hollande n’a pas eu un mot lors de son discours du 14 juillet pour tous les chômeurs français, pour ses citoyens qui n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois depuis trop longtemps. Quel dédain ! Essayer de décrocher des contrats pour Peugeot en Iran lui semble bien plus important que notre propre sécurité, c’est dire si on est dans la merde.

Alors oui, les vacances sont plus que bienvenues cette année, et Israël s’avère être le seul endroit du monde où l’on peut se sentir en sécurité. Et comme les mauvaises nouvelles ne viennent pas seules, le shekel a décidé de rentrer dans la partie et venir nous emmerder avec un taux de conversion pouvant provoquer des haut-le-cœur. Mais ce n’est pas grave, on dira que c’est le prix à payer pour une certaine tranquillité d’esprit. Tant pis pour ceux qui ont la chance de pouvoir partir. Cette année, vous n’aurez qu’à manger un peu plus de fallafels et lever un peu le pied sur les bouteilles de rosé au Lalaland. Il y a quand même plus dramatique, en l’occurrence ce qui nous attend à la rentrée.

Par David B. – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer