Publié le 20 Juil 2015

France : des restes de victimes juives découverts à l’Institut médico-légal de Strasbourg

NAZI-STRAS

Des restes de victimes juives de l’anatomiste nazi August Hirt du camp de concentration alsacien du Struthof-Natzweiler (à environ 60 km au sud-ouest de Strasbourg) ont été découverts à l’Institut médico-légal de Strasbourg, a annoncé ce week-end la Mairie de Strasbourg dans un communiqué.

Cette découverte fait suite aux recherches menées par le docteur Raphaël Toledano, auteur de plusieurs travaux sur la question du devenir des corps livrés à l’Institut d’anatomie pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec le concours de l’actuel directeur de l’Institut de médecine légale de Strasbourg, le chercheur a pu identifier, le 9 juillet dernier, plusieurs restes conservés dans un bocal et des éprouvettes, précise le communiqué.

« Des fragments de peau d’une victime d’une chambre à gaz » et « le contenu de l’intestin et de l’estomac d’une victime ainsi qu’un galet matricule utilisé lors de l’incinération des corps » appartiennent à plusieurs des 86 victimes d’un « projet de collection de squelettes juifs » initié par l’anatomiste nazi August Hirt qui officiait au Struthof-Natzweiler, seul camp de concentration érigé sur territoire français, déclare le communiqué.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer