Publié le 14 Juil 2015

14 Juillet : la Bastille, le refuge oublié des Juifs parisiens du XIVème siècle

Longtemps avant d’être le symbole de la Révolution française, de l’injustice et de l’absolutisme royal, la Bastille était au XIVème siècle, l’ultime rempart de la petite et fragile communauté juive de Paris.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Bâtie de 1370 à 1383, la Bastille fût pendant une dizaine d’années, juste avant l’expulsion des Juifs de France en 1394, le refuge des Juifs parisiens, qui à l’image des Juifs du pays, étaient persécutés et assassinés en raison de leur foi.

Ils ne durent leur salut qu’à Hugues Aubriot, prévôt de Paris sous Charles V, qui n’est autre que l’artisan de la construction de la Bastille. Aubriot fut détesté pour la protection sans faille qu’il accorda aux Juifs, allant jusqu’à rendre aux familles juives les enfants que les chrétiens leur avaient arrachés durant des émeutes, pour les baptiser de force.

Hugue Aubriot jugé comme hérétique

Accusé d’être un « fauteur à la perfidie judaïque », il est condamné à la prison à perpétuité. Libéré quelques semaines plus tard à la faveur d’une révolte du peuple parisien, il décédera quelques mois plus tard.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer