Publié le 12 Mai 2015

Le Canada frappe fort : les appels au boycott d’Israël vont être criminalisés

harper0925

Le Canada, l’un des plus ardents alliés d’Israël, va criminaliser les appels au boycott d’Israël de mouvements anti-israéliens ou antisémites, dans le cadre d’une politique de « tolérance zéro » des crimes de haine, a rapporté lundi CBCNews.

Ce nouvel arsenal juridique vise à contrer les attaques du mouvement anti-israélien Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), des syndicats, des universitaires, des ONG, de l’Église Unie du Canada ou des Quakers canadiens.

Si la mesure est mise en place, les poursuites devront toutefois recueillir un avis conforme du Procureur général du Canada.

Le 18 janvier dernier à Jérusalem, le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird et le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, ont signé un mémorandum « afin de contrer les efforts visant à prendre à partie Israël ou à l’isoler, en élaborant une initiative coordonnée de diplomatie ouverte pour s’opposer au boycott d’Israël et à ceux qui remettent en question le droit de l’État hébreu d’exister, et lutter contre le mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). ». Le chef de la diplomatie canadienne a qualifié ces appels au boycott d’Israël de « nouveau visage de l’antisémitisme ».

Les mouvements anti-israéliens ont qualifié le nouvel arsenal juridique de « politique de la terreur » visant à étouffer toute critique d’Israël.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer