Publié le 22 Mai 2015

Dénucléarisation du M-O : les États-Unis pressent Israël à renoncer à son nucléaire

NUCLEAIRE

Un responsable américain a été dépêché en Israël par l’administration Obama pour effectuer des rencontres de haut niveau avec des officiels israéliens sur la dénucléarisation du Moyen-Orient.

Les États-Unis, par la voix de son vice-secrétaire pour la sécurité internationale et la non-prolifération, Thomas Countryman, pressent l’État juif à renoncer à son programme nucléaire pour empêcher une prolifération nucléaire dans la région.

Fin septembre, cinquante-huit États membres de l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique (AIEA), dont les États-Unis et l’Europe, ont bloqué une résolution visant l’arsenal nucléaire présumé d’Israël.

Déposée par 18 pays arabes, la résolution exhortait l’instance onusienne à contraindre Israël à adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et placer les installations nucléaires israéliennes sous le contrôle de l’AIEA.

Le projet de la résolution stipulait que l’adhésion d’Israël au TNP est la principale condition préalable pour la création d’une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient. Un projet similaire avait été rejeté l’an dernier.

Israël n’a jamais ni confirmé, ni démenti détenir l’arme atomique. Selon des experts militaires l’État hébreu disposerait de 150 à 300 têtes nucléaires et toutes les capacités balistiques nécessaires.

En 2013, Israël avait accepté un contrôle par l’AIEA de sa centrale nucléaire de Soreq. Une opération transparence réussie selon l’organisme de contrôle qui a jugé la centrale de Soreq comme sûre.

Katty Scott © Le Monde Juif .info | Photo : DR 

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer