Publié le 18 Avr 2015

Haine du Juif en France : le plan de Valls offre l’impunité aux médias français | Par Yohann Taïeb

Campagne al-Dura Enderlin

La haine du Juif en France a encore de beaux jours dans la patrie des Droits de l’homme. Nous ne pouvons que rester sceptique sur le plan d’action gouvernemental de lutte contre l’antisémitisme présenté vendredi par le Premier ministre Manuel Valls.

Le chef de l’exécutif français a annoncé un plan de 40 mesures articulées autour de la justice, d’internet et de l’éducation. « Les paroles et actes racistes ne relèveront plus du droit de la presse mais du droit pénal », a-t-il annoncé, promettant une « unité de lutte contre la haine sur internet ». « La passivité sur Internet, c’est fini », a promis M. Valls.

L’un des vecteurs des plus importants du nouvel antisémitisme, masqué derrière l’antisionisme, si souvent décrié par le Premier ministre lui-même, est complètement occulté dans le rapport du plan gouvernemental : la haine d’Israël dans les médias.

Le Moyen-Orient est à feu et à sang, les Chrétiens d’Orient et d’autres minorités sont massacrés, le Yémen pleure ses enfants tués sous les bombes de l’Arabie saoudite, les Kenyans ne comptent plus leurs morts, mais les médias français ne traitent pas cette actualité comme ils traitent le conflit israélo-palestinien.

À chaque fois qu’Israël se voit contraint de se défendre et de frapper les organisations terroristes palestiniennes, les médias français crachent leur haine de l’État juif comme jamais, présenté comme un État terroriste, tueur d’enfants et de vieillards.

À chaque fois qu’un Palestinien est tué, souvent, par « le plus grand des hasards » devant des caméras internationales, présentes « au bon endroit » et « au bon moment », ces médias nous dressent le roman posthume de sa vie.

La vie d’un Syrien, d’un Chrétien d’Orient ou d’un Yéménite ne vaut-elle pas tout autant celle d’un Palestinien pour ces médias ? La focalisation à outrance du conflit israélo-palestinien et la diabolisation délibérée d’Israël, donnent le prétexte aux indignés sélectifs de descendre par centaines de milliers dans les rues de France crier « Mort à Israël » et « Mort aux Juifs ».

Chaque pic important d’antisémitisme en France est lié au conflit à Gaza comme l’a pointé du doigt, à plusieurs reprises, le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) dans ses rapports sur les actes antijuifs.

Merah, Mennouche ou Coulibaly ont justifié leurs massacres pour venger les Palestiniens et à chaque fois, ce sont des Juifs qui ont payé de leur sang. Tant que les médias français auront ce sentiment d’impunité pour importer cyniquement le conflit israélo-palestinien, la haine du Juif augmentera inexorablement dans ce pays.

M. le Premier ministre, le jour où vous direz « La passivité dans les médias français, c’est fini », la lutte contre l’antisémitisme prendra un tournant décisif. Nous en sommes loin.

Par Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer