Publié le 20 Mar 2015

Justice : « Nique la France » n’est pas une « injure à caractère racial »

FUCKLAFRANCE

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé jeudi un sociologue et un rappeur attaqués pour « racisme anti-blanc » par une association présidée par un ancien député Front national.

Visés par une plainte de l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif), le rappeur Saïdou, de son vrai nom Saïd Zouggagh, et le sociologue Saïd Bouamama, étaient poursuivis pour « racisme anti-blanc » suite à la publication conjointe en 2010 d’un livre et d’un album musical au titre commun, « Nique la France ».

« Ce que j’en pense, de leur identité nationale, de leur Marianne, de leur drapeau et de leur hymne à deux balles. Je ne vais pas te faire un dessin, ça risque d’être indécent, de voir comment je me torche avec leur symbole écœurant », disait la chanson « Nique la France ».

Selon le tribunal correctionnel de Paris, les « Français blancs dits de souche » ne constituent pas un « groupe de personnes » au sens de la loi française et que par conséquent la notion de « Français de souche » « ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer