Publié le 30 Mar 2015

Israël : l’ex Premier ministre Olmert reconnu (encore) coupable de corruption

OLMERT

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert a été reconnu lundi coupable de corruption par le tribunal de grande instance de Jérusalem.

M. Olmert avait été acquitté dans le cadre de l' »Affaire Talansky » en juillet 2012. Soupçonné d’avoir illégalement reçu des enveloppes contenant de grosses sommes d’argent d’un homme d’affaires américain Moris Talansky, il a été accusé de fraudes et d’évasion fiscale.

Le procureur de l’Etat a décidé de rouvrir ce dossier suite à un marchandage judiciaire mené avec l’ex-adjointe de M. Olmert, Shula Zaken, qui était d’accord pour témoigner contre lui dans le cadre de l’Affaire Talansky, en fournissant une nouvelle preuve, une conversation entre l’ex-Premier ministre et elle sous forme d’enregistrements audio.

La Cour suprême a donné son feu vert à la requête du procureur général pour un nouveau procès, suite à la découverte de la preuve et du témoignage, procès qui a démarré en septembre dernier. En échange de son assistance, Mme Zaken a été condamnée à onze mois de prison pour son rôle joué dans les irrégularités.

M. Olmert a été forcé de démissionner en 2008 après avoir fait l’objet de plusieurs accusations de corruption. Il a été reconnu coupable dans un autre dossier, nommé Affaire Holyland, en mai dernier, dans lequel l’ex-Premier ministre a été condamné pour acceptation de pots-de-vin alors qu’il était maire de Jérusalem en échange de procédures accélérées en faveur de la construction d’un projet immobilier.

© (RCI) | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer