Publié le 10 Mar 2015

État islamique et Jihad : le Roi Abdallah de Jordanie accuse Israël

ABDALLAH-EI

Le roi Abdallah II de Jordanie a accusé mardi Israël d’encourager les candidats au jihad en poursuivant la « colonisation  » et « l’humiliation » des Palestiniens.

« Le processus de paix est au point mort, avec plus de colonies israéliennes et moins de respect pour les Palestiniens occupés », a dénoncé le souverain hachémite dans un discours devant le Parlement européen à Strasbourg.

« Cet échec envoie un message dangereux. Il érode la confiance dans la loi et la communauté internationale. Il ébranle un pilier de la paix mondiale : le fait que les conflits doivent être résolus par des moyens politiques, pas par la force, pas par la violence », a-t-il ajouté.

« Et cela a offert aux extrémistes un puissant cri de ralliement. Ils exploitent les injustices et ce conflit persistant pour bâtir une légitimité et recruter des combattants étrangers à travers l’Europe et le monde », a dit Abdallah II.

Début février, le Premier ministre français, Manuel Valls, avait affirmé que le conflit israélo-palestinien, est un des vecteurs responsables du phénomène djihadiste.

Mi-octobre, le Secrétaire d’État américain, John Kerry avait lui aussi lié la non résolution du conflit israélo-palestinien au phénomène djihadiste.

Entre 1991, date de la Conférence de Madrid, et 1993, date des Accords d’Oslo, summum des négociations israélo-palestiniennes, le phénomène djihadiste s’est amplifié en Afghanistan, en Somalie et au Yemen, sous l’impulsion d’Al Qaïda.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer