Publié le 25 Mar 2015

Boycott d’Israël : la France sabote le projet de téléphérique à Jérusalem

telepherique_jerusalem_redimensione

Les autorités françaises, sous injonction de l’entité terroriste « Autorité palestinienne « , ont convoqué les responsables d’une entreprise française pour les dissuader de participer à l’implantation d’un téléphérique à Jérusalem, rapporte mardi Le Figaro.

Selon le quotidien français, l’entreprise française Safege, filiale du groupe Suez Environnement, a depuis cette convocation, cessé sa collaboration avec la mairie de Jérusalem afin d’éviter toute « interprétation politique ».

L’entité terroriste « Autorité palestinienne  » a adressé le 10 mars dernier une missive courroucée au ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, pour qu’il fasse pression sur les entreprises françaises « coupables » de participer à la « colonisation » et à la « judaïsation » de Jérusalem.

Fin juin, au mépris de ses propres décisions de justice, la France a déconseillé à ses entreprises toute activité économique et financière avec des entreprises ou des implantations israéliennes de Judée-Samarie, en raison du caractère illégale des « colonies ».

En 2013, l’Autorité palestinienne et les organisations anti-israéliennes françaises avaient été condamnées à 30 000€ de dommages et intérêts pour avoir appelé à tort au boycott des entreprises françaises participants à des projets en Israël.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer