Publié le 4 Fév 2015

Nazislamisme : l’État islamique menace de décapiter l’imam Chalgoumi, « l’ami des Juifs »

CHALGOUMI

Le groupe terroriste État islamique (EI) a publié mardi une vidéo adressée à la France où sont menacés l’imam de Drancy, Hassem Chalgoumi, le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur et le président français, François Hollande, rapporte le site MEMRI.

La vidéo montre un djihadiste francophone de l’EI, épée à la main, qui émet des menaces spécifiques contre la France, notamment contre l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi et le président du CFCM Dalil Boubakeur.

« Message à Hollande, paillasson des Juifs, ainsi qu’à Chalghoumi et Boubakeur, les leaders de l’hypocrisie (…), vous osez nous défier ? Sachez que ce n’est pas la fin, et cette oumma ne connaîtra pas de fin tant que vos têtes seront encore accrochées à vos corps. », a menacé le djihadiste francophone, louant les attaques sanglantes des frères terroristes Kouachi et d’Amédy Coulibaly, qui ont fait 17 victimes, dont 6 juives.

Le djihadiste appelle également les aspirants djihadistes français à massacrer les 4 millions de Français qui ont participé à la marche républicaine à Paris après les attaques islamistes, ainsi que les policiers et les militaires.

« Vous avez plus de 4 millions de cibles maintenant. Tuez-les. Tuez aussi les policiers à l’aide d’un couteau, prenez leurs pistolets, avec ces pistolets tuez des militaires, prenez leurs fusils et lancez-vous dans le chemin de votre Seigneur », a-t-il exhorté.

Un djihadiste français a agressé mardi après-midi au couteau trois militaires en faction devant un centre communautaire juif, avant d’être interpellé.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer