Publié le 17 Fév 2015

De Paris à Copenhague- Attentats islamistes : qui sont les vrais responsables ? | Par DedZep

DENMARK-SWEDEN-FRANCE-ATTACKS-ISLAM-MEDIA-CHARLIE HEBDO

Quel que soit le mobile de départ, il faut y associer un attentat contre les Juifs.

Avec Charly Hebdo, c’est le supermarché casher…

A Copenhague, c’est la synagogue…

Cela fait 30 ans que nous tirons le signal d’alarme, cela fait 30 ans que l’on nous traite de paranoïaques, cela fait 30 ans que nous lisons la presse arabe, et les discours à double langage (le discours pour l’Occident et les discours pour la rue arabe).

Les Juifs doivent-ils quitter une Europe qui préfère une communauté non intégrée à ses propres nationaux dont la présence est effective depuis plus de 2600 ans ?

De ce triste constat, j’accuse :

  • les pouvoirs publics de maintenir un silence coupable sur le comportement majoritairement antijuif de la communauté musulmane de France et/ou d’Europe,
  • l’Europe d’avoir créé un axe de complaisance avec les pays arabes du Moyen-Orient en prenant systématiquement fait et cause contre Israël, parce que l’Islam radical des pays du golfe l’exige.
  • les partis de Gauche de soutenir les Palestiniens, Gaza et l’organisation terroriste Hamas qui sont les faire valoir idéologiques aux attentats antijuifs en France, puisque le futur Etat de la Palestine prône la charia et le jihad : « Islamic Shari’a shall be a principal source of legislation ». N’est-ce pas incompatible avec les « nobles idéaux, et les hautes valeurs humanistes de Gauche » ?
  • Le journal « le monde diplomatique » de diffuser et d’entretenir la haine d’Israël et à travers elle, la haine des Français juifs,
  • Les journalistes français d’entretenir à travers des reportages biaisés sur la situation au Proche Orient, un antisémitisme déguisé en antisionisme,
  • La France d’appeler « colonisation », le simple droit d’Israël de disposer de territoires dont le droit international a reconnu comme juridiquement appartenant à Israël, mais que l’Onu, à travers les vote arabes, russe et chinois, a décidé d’ignorer en totale contradiction avec la Charte Constitutive des Nations Unies.

Ras le bol d’être la victime silencieuse.

Jusqu’à quand la communauté paisible juive, dument intégrée aux valeurs républicaines, devra-t-elle supporter être une cible ?

Parce que c’est bien cela dont il est question : les Juifs sont des cibles officielles.

Si les Français de confession juive, se communautarisent, si les Français « tout court » se radicalisent, c’est devant le mensonge d’Etat récurant d’un « Islam de tolérance et d’amour », c’est devant un « pas d’amalgame » dédouanant de facto, toute idée d’autocritique des irresponsables organisations musulmanes de France.

L’aval des instances internationales sur une mise au banc systématique d’Israël conduit de facto à mettre en danger tout Juif vivant à côté d’une communauté musulmane.

Ou comment les condamnations délirantes à l’ONU tuent des citoyens de confession juive à travers le monde.

J’accuse à travers l’Onu, la France, d’avoir laissé nommer le dictateur libyen Kadhafi, président de la commission des droits de l’Homme : une gifle à l’idéal démocratique, une prime au terrorisme d’état.

J’accuse à travers l’Unesco, la France, d’avoir dévoyé ses buts initiaux, dont la protection de l’enfance, en accueillant la Palestine comme membre de Droit, alors que ce futur Etat promeut les enfants soldats. J’accuse aussi l’Unesco d’avoir admis la Palestine en son sein en 2011 alors qu’il faut être un pays membre des nations unies pour avoir ce statut. La France et la quasi-totalité des pays arabes ayant voté en faveur de l’adhésion des Palestiniens comme membres à part entière

J’accuse enfin, la systématique mise au pilori (le fameux « bashing ») d’Israël à l’ONU, qui contribue à alimenter la haine ordinaire des Juifs de par le monde.

  • En 2005, le Secrétaire Général de l’ONU Kofi Annan affirme que «le Conseil ne porte pas la même attention aux violations commises dans certains États que celles commises en Israël.
  • En 2007, le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon déclare être « déçu par la décision du Conseil de choisir seulement un dossier régional spécifique celui du conflit israélo-palestinien, malgré l’étendue et la portée des allégations de violations de droits de l’homme dans le monde entier ».
  • dès 2008, diverses personnalités dont Élisabeth Badinter dénoncent que le Conseil des droits de l’homme est « devenu une machine de guerre idéologique à l’encontre de ses principes fondateurs » ou que « la Conférence Islamique est souvent le sponsor des résolutions condamnant Israël et que d’autres pays du tiers- monde tendent à suivre ces résolutions entrainant une majorité substantielle sur la question ».
  • Freedom House déplore que le Conseil n’ait condamné qu’un petit nombre de pays, la République démocratique du Congo, la Somalie, la Corée du Nord ou encore Israël, estimant que ce dernier « est resté la cible d’un nombre excessif de résolutions la condamnant :

o       10 résolutions sur 18 de 2007 à 2009

o       19 sur 31 depuis la première session du Conseil, les qualifiant « d’unilatérales ».

  • En 2011, la secrétaire d’état Hillary Clinton déclare lors d’une session du Conseil qu’il « ne peut pas continuer à consacrer une attention disproportionnée sur aucun pays exclusivement»,   regrettant que durant ces cinq dernières années « Israël restera le seul pays sujet à un ordre du jour permanent. »

Est-il normal que 27 résolutions aient condamné Israël tout en absolvant « ses attaquants, y compris les organisations terroristes comme le Hamas et le Hezbollah appuyés par l’Iran » ?

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_des_droits_de_l%27homme_des_Nations_unies#Controverses)

À cause des dérives de l’ONU, tous les Juifs deviennent des cibles.

Tous ces faits, dévoyant le but initial de l’ONU, accréditent, dans la rue arabe, mais aussi dans notre classe politique, qu’Israël serait un état illégitime, au-dessus des lois.

À travers eux, tous les Juifs deviennent coupables de ce que les Arabes vont, jusqu’à appeler sans complexe, le « génocide palestinien ».

C’est ainsi que naissent en France, le « gang des barbares » de Youssouf Fofana et Mohamed Merah, par cette idée d’un deux poids deux mesures : « Israël est condamné à l’Onu mais ce sont les pays Arabes qui sont systématiquement attaqués par des coalisations militaires internationales ».

Ne pas avoir pris la mesure de ceci, montre le niveau d’incompétence, si ce n’est de duplicité des nations européennes. Ne pas comprendre ceci, c’est ne pas comprendre comment et pourquoi, ce retour à l’antisémitisme devient, de plus en plus ouvertement, violent.

Par DedZep – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer