Publié le 18 Fév 2015

Attentat antijuif de Buenos Aires : jour de colère contre la présidente pro-Hezbollah Cristina Kirchner

ARGENTINE

Des centaines de milliers d’Argentins sont attendus mercredi dans les rues de Buenos Aires pour une marche à la mémoire du procureur Alberto Nisman, assassiné fin janvier quelques heures avant son audition à charge contre la présidente pro-Hezbollah Cristina Kirchner.

Alberto Nisman, en charge de l’enquête depuis 2004, soupçonnait la présidente argentine Cristina Kirchner d’avoir freiné l’enquête pour épargner l’Iran, dont des hauts fonctionnaires sont recherchés par la justice argentine. Des accusations réfutées par le gouvernement argentin.

En 1994, une explosion criminelle avait ravagé le bâtiment de la mutuelle juive AMIA, tuant 85 personnes et faisant 300 blessés, dans le centre de Buenos Aires.

La justice argentine et Israël soupçonnent l’Iran d’être impliqué dans l’attentat de l’AMIA, et réclament l’extradition de huit responsables iraniens, dont l’ancien ministre de la Défense Ahmad Vahidi et l’ex-président Akbar Hachémi Rafsandjani, pour les juger.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer