Publié le 19 Nov 2014

Vote sur la « Palestine » : l’Espagne « poignarde » un Israël ensanglanté et endeuillé

SPAIN

Le Congrès espagnol a voté mardi soir, le jour même du massacre antijuif de Jérusalem perpétré par deux terroristes palestiniens, en faveur de la proposition visant à « exhorter le gouvernement à reconnaître l’Etat de la Palestine comme sujet de droit international ».

La résolution, votée à la quasi-unanimité (319 votes pour, 2 contre et une abstention) a également exhorté le gouvernement espagnol à appuyer la solution à deux Etats dans l’Union européenne, tout en « tenant pleinement compte des inquiétudes, intérêts et aspirations légitimes de l’Etat d’Israël ».

« Il aurait mieux valu que le Parlement espagnol condamne l’horrible massacre que des Palestiniens ont commis dans une synagogue à Jérusalem », a fustigé mercredi le ministère israélien des Affaires étrangères.

Fin octobre, l’ancien Premier ministre conservateur espagnol, José María Aznar, s’est exprimé contre une reconnaissance unilatérale d’un État palestinien et a dénoncé des pressions injustes contre Israël.

L’Espagne occupe les îles marocaines de Melilla et Ceuta. Une occupation dénoncée par les pays arabes.

Selon un décompte de l’Autorité palestinienne, 134 pays à travers le monde ont reconnu l’Etat Palestinien. Le dernier en date est la Suède le 10 octobre dernier qui est le seul pays de l’Union Européenne à avoir franchi le pas.

Le parlement français devrait voter pour une proposition similaire, le 28 novembre prochain.

Muriel Bensimon – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer