Publié le 26 Nov 2014

Israël/mort de l’ouvrier juif Arami : la piste terroriste retenue par le Shin Bet

ARAMI

La police et les services du renseignement israélien ont officiellement reconnu mercredi que la mort en septembre dernier d’un ouvrier juif sur un chantier n’était pas un accident du travail. La piste d’une attaque terroriste isolée est à présent ouvertement étudiée.

Le 16 septembre dernier, Nathaniel Roi Arami, 26 ans, a été retrouvé mort sur un chantier de construction à Petah Tikva après une chute de 11 étages. Dans un premier temps la police avait conclu à un accident du travail. La chute aurait été provoquée par le sectionnement accidentel d’un câble de sécurité.

Or, pour la famille et l’entourage de la victime, aucun doute n’est possible, Nathaniel a été victime d’un crime terroriste. Malgré le risque zéro d’accident, il était considéré comme un expert dans son domaine.

Dans une affaire semblable, la police israélienne avait début juillet finalement conclu à un crime terroriste, le meurtre de Shelly Dadoun, une jeune israélienne de 19 ans, retrouvée morte début mai dans un parking de Migdal Haemek. Son assassinat avait provoqué une vaste indignation dans l’opinion publique israélienne. La famille de la victime avait appelé à un durcissement des peines contre les meurtriers palestiniens.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer