Publié le 14 Nov 2014

État palestinien/CRIF : un risque majeur d’aggravation de l’antisémitisme en France

CRIF

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a mis en garde jeudi les autorités françaises sur un risque majeur d’aggravation de l’antisémitisme en France, en cas de reconnaissance symbolique d’un État palestinien.

“En France, après les émeutes antisémites de cet été, cette déclaration ne serait assurément pas comprise comme une initiative de paix, et risquerait d’exacerber les tensions antisémites auxquelles nous avons assisté l’été dernier “, a averti le CRIF dans un communiqué publié sur son site.

L’institution juive exhorte les parlementaires français à ne pas voter la résolution poussée par les écologistes et les socialistes, qu’elle qualifie d'”erreur politique et diplomatique”.

“Cette résolution n’est pas de nature à favoriser l’avènement de la paix entre Israël et les Palestiniens, elle risque d’engendrer de nouvelles tensions sur le terrain. Si elle était votée et portée par le gouvernement, elle remettrait en cause la position et la vocation d’arbitre de la France entre Israéliens et Palestiniens”, a déploré le président du CRIF, Roger Cukierman.

Le ministre israélien du Renseignement, Yuval Steinitz, a mis en garde mardi la France et l’Europe contre toute reconnaissance unilatérale d’un État palestinien qui pourrait signifiait pour Israël “la fin du processus de paix”.

“Si Paris, sous la pression de l’extrême gauche ou de sa communauté musulmane, se livrait à un tel vote anti-israélien, ce serait vraiment dommageable, car d’autres pays suivraient”, a mis en garde M. Steinitz dans un entretien accordé au site Le Point .fr. “Si vous mettez Israël sous pression, vous n’obtiendrez aucune concession douloureuse.”, a-t-il ajouté.

Mi-octobre, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait affirmé qu’une reconnaissance par la France de la “Palestine” serait “logique”. Il a ajouté toutefois que la décision sera prise “le moment venu”, car elle doit être “utile à la paix” et non pas seulement “symbolique”.

Le Sénat doit se prononcer le 11 décembre prochain sur une proposition de résolution demandant à la France de reconnaître l’Etat palestinien.

Pour le ministre israélien la reconnaissance par plusieurs États européens d’un État palestinien est “irresponsable, stupide et totalement anti-israélien”. “C’est abandonner tout espoir de paix au Moyen-Orient. C’est créer un État palestinien sans paix ni sécurité pour Israël, sans aucune condition, sans engagement de démilitarisation.”, a-t-il déploré.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer