Publié le 7 Oct 2014

« Mise en veille » du jumelage Safed/Lille | Colère du député Rudy Salles : « Aubry, nouvelle militante du Hamas ? « 

SAFED

Le député UDI des Alpes-Maritimes, Rudy Salles, a vivement réagi mardi à l’annonce de la « mise en veille » du jumelage entre la ville de Lille et la commune israélienne de Safed, « en réaction aux bombardements de Gaza pendant l’été », cautionnée par la maire de Lille, Martine Aubry.

« Un jumelage est un traité d’amitié entre deux villes. La situation politique ne concerne en rien ce type de rapprochement. Avec un vote en Conseil municipal, soutenu par sa Majorité, Martine Aubry a voulu marquer le coup et les « mauvais esprits » : elle y a réussi », a dénoncé le député des Alpes-Maritimes et président de France-Israël Côte d’Azur.

Selon l’adjoint au maire de Nice, par cette décision l’ancienne ministre a décidé de soutenir l’action de l’association France-Palestine Solidarité pour la rupture du jumelage avec Safed. « Cette approche est purement électoraliste et opportuniste », a-t-il fustigé dans un communiqué publié sur son site.

« Par cette décision, elle s’oppose à la seule démocratie du Moyen-Orient et devient de fait, bienveillante avec les terroristes du Hamas ! Martine Aubry serait-elle devenue une nouvelle militante du Hamas ?», a conclu M. Salles.

« Le jumelage n’est ni arrêté, ni suspendu », a souligné Martine Aubry le jour du vote de la décision du conseil, précisant qu’elle a refusé de couper tous les liens avec la commune israélienne.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer