Publié le 19 Oct 2014

Israël / Allemagne : quatre frégates lance-missiles pour défendre le gaz israélien

TSAHAL-GER

Berlin et Jérusalem sont parvenus à un accord sur la vente par l’Allemagne à Israël de quatre frégates lance-missiles ultra-modernes. Après d’intenses négociations, les Allemands ont accepté de revenir sur leur décision de ne pas couvrir le tiers de la facture.

En décembre 2013, Berlin s’était engagé à prendre à sa charge un tiers du coût total de l’achat de quatre frégates allemandes lance-missiles dernière génération, pour exprimer son engagement envers la sécurité d’Israël. Un contrat évalué à un milliard d’euros.

Mi-mai, imputant à Israël l’échec des négociations avec les Palestiniens, l’Allemagne avait décidé de sanctionner l’État juif en refusant d’honorer son engagement sécuritaire.

La poursuite des constructions israéliennes dans les implantations avait particulièrement irrité la diplomatie allemande. Un point d’achoppement majeur entre la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

En 2012, la chancelière allemande avait affirmé que la politique de développement des implantations juives menée par Israël vis-à-vis de l’Autorité palestinienne commençait à devenir « inquiétante ».

L’abstention en 2012 de l’Allemagne lors du vote sur la Palestine à l’ONU a sérieusement mis à mal les relations entre les deux pays et a constitué un tournant dans les relations germano-israéliennes.

Début septembre, l’Allemagne a livré à Israël l’INS « Tanin » (Alligator en hébreu), le quatrième sous-marin de type Dolphin de la marine israélienne, l’un des sous-marins les plus modernes du monde.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer