Publié le 9 Sep 2014

Tweet douteux sur l’État islamique : démission d’un conseiller pro-Hamas d’Obama

MOH-OBAMA

Un conseiller d’Obama, nommé à la Sécurité intérieure des États-Unis (Department of Homeland Security), proche des Frères musulmans et du Hamas, a démissionné mercredi dernier après un tweet controversé sur l’État islamique. La Maison-Blanche n’a pas commenté la démission du conseiller.

En juin dernier, en réponse à une question sur Twitter, Mohamed Elibiary, avait qualifié d’ « inévitable » le retour d’un califat au Proche et Moyen-Orient dans une version musulmane de l’Union européenne. Il avait en outre qualifié les États-Unis de « pays islamique ».

Barack Obama doit s’exprimer mercredi soir sur la stratégie qu’il entend mettre en place pour contrer les jihadistes de l’État islamique, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Sur le terrain, l’armée américaine a poursuivi ses attaques contre l’EI en menant cinq frappes aériennes dimanche et lundi avec des avions de combat et des drones, a annoncé le Commandement central américain dans un communiqué. Les frappes aériennes ont affaibli l’EI, mais le groupe reste une menace, a indiqué lundi le porte-parole du Pentagone Steve Warren lors d’un point de presse.

Dans le but de soutenir les efforts de la coalition menée par les États-Unis contre l’État islamique, Israël a transmis des photos satellites sur les activités de l’EI en Irak et des renseignements sur des ressortissants de pays occidentaux soutenant l’organisation jihadiste, a déclaré lundi un diplomate occidental.

© Faouzi Ahmed – Le Monde Juif .info | Photo : DR 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer